Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 25 novembre 2015

Souscrire aux parutions de décembre 2015

Bonjour,

En décembre paraîtront les 4 derniers titres qui clôtureront le programme éditorial 2015 des éditions Les Carnets du Dessert de Lune.

Le poète pisse encore dans son violon. Pierre Autin-Grenier. 41 aphorismes inédits retrouvés dans un petit carnet bleu. Reproduction de l’écriture manuscrite de quelques-uns. Collection Pousse-Café. Format 10 x 14 cm. 38 pages imprimées sur papier Bouffant sous une couverture Gmund tactile blanc. ISBN 978293060733-7. 7 €

Animots. Jean-Jacques Marimbert. Poèmes. Illustrations d’Étienne Lodého. De A comme Abeille, à Z comme Zoo, en passant par S comme Salamandre, 50 poèmes accompagnés de 38 illustrations en noir et blanc d’Étienne Lodého, et d’une illustration couleur en couverture. Collection Pleine Lune. Format 14 x 20 cm. 110 pages imprimées sur papier Bouffant sous une couverture Gmund Kaschmir coton blanc. ISBN 978293060729.0. 15 €

Mon amour pour la vie en moi (et si l’on disait Divagations). Gérard Sendrey. L’auteur de nombreux titres chez le même éditeur livre ici ses réflexions, (divagations dit-il), sur la vie, sur sa vie d’artiste et d’auteur, sur sa vie tout court. Un bel exemple d’optimisme pour tous les âges. Collection Sur La Lune. Format 14 x 20 cm. 78 pages imprimées sur papier Bouffant sous une couverture Gmund Kaschmir coton blanc. ISBN 978293060730.6. 12 €

La pipistrelle. Bernadette Throo. Deux poèmes inédits pour le 37e titre de la collection Dessert. Imprimés sur une feuille au format 10,5 x 31 cm pliée en accordéon. 1,50 €

Pour souscrire à ces nouveautés, et ainsi soutenir l'aventure éditoriale, vous pouvez télécharger le bon de souscription en cliquant sur Souscription décembre 2015 .pdf ou envoyez un mail à dessertlune@gmail.com

Mon amour pour la vie en moi.jpegLe poète pisse encore dans son violon.jpeganimots.jpg

 

 

Les commentaires sont fermés.