Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 07 décembre 2016

Une nouvelle note de lecture

cover Légende de Zakhor.jpgPierre Autin-Grenier : LÉGENDE DE ZAKHOR (Carnets du Dessert de Lune)

Cette nouvelle édition est traduite en allemand, en italien et en anglais. Les éditions En Forêt l’ont publié en 2002 après la revue L’Arbre à paroles en 1996. Dix textes de deux pages, courant sur trois ou quatre paragraphes. Le premier pour planter une atmosphère souvent haute en couleurs, le deuxième pour camper la situation vaguement onirique, le dernier pour conclure l’histoire. Avec ce style classique et flamboyant, exemple : …il éclatait d’un rire fantastique qui embrasait tout, comme un lâcher de soleils. Quand on est capable d’écrire ça ! ou bien ce genre de détails en passant : …et le réveil manchot d’une aiguille ne sait ni soirs ni matins.

Voilà ce que j’en disais dans le n° 115 de Décharge (en septembre 2002) : C'est un peu une autre manière de P. A-G., le mot légende l'indique bien. Plus fantastique, plus merveilleux, plus sacré. Il y a une distance sensible avec le narré. On est en dehors du temps et des repères quotidiens, on reste dans le générique et l'unique. Tout devient stylisé et idéalisé. Même si l’on sent comme le poids d'un destin, d'une tragédie permanente, même si l’on devine le caractère historique, presque biblique du personnage principal, on est dans un univers assumé de fictions symboliques où l'on peut croire enfin, fût-il amer, à l'impossible. Pierre Autin-Grenier est décédé le 12 avril 2014.  13 €. 67, rue de Venise – 1050 Bruxelles (Belgique). Couverture de Shahda.

© Jacques Morin, décembre 2016, pour la revue Décharge

 

Commentaires

je ne connaissais pas! c'est magnifique cette poésie!merci , je voudrais passer sur facebook LEGENDE DE ZAKHOR mais n'y parviens pas!!!!!merci!

Écrit par : ghislaine de Roux-berioghisl | jeudi, 08 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

Bonjour Ghislaine de Roux-Berioghisl

Qu'est-ce que vous ne parvenez pas à passer sur Facebook ?

Écrit par : massot | jeudi, 08 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire