Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 31 mai 2017

Stand 209/516 Marché de la poésie de St-Sulpice

Entre le 7 et le 11 juin, venez rencontrer, retrouver, découvrir les éditions Les Carnets du Dessert de Lune et les auteurs, les nouveautés et les différentes collections au marché de la poésie de St-Sulpice à Paris 4e.

Comme les années précédentes, nous partagerons le stand 209/516 avec nos ami(e)s des éditions MaelstrÖm et nos ami(e)s des éditions L’arbre à Paroles.

Seront en dédicace les auteurs : Cécile Guivarch, Jean-Jacques Marimbert, Isabelle Bonat-Luciani, Fanny Chiarello, Christophe Bregaint, Jean-Christophe Belleveaux, Jean Marc Flahaut, Frédérick Houdaer, Saïd Mohamed, Daniel De Bruycker, Michaël Gluck, l’illustratrice Pascaline Boura et votre serviteur.

Consultez les jours et horaires des signatures sur :

http://www.dessertdelune.be/agrave-la-lune/ils-dedicacero...

A la semaine prochaine.

JL Massot

Editions Les Carnets du Dessert de Lune

www.dessertdelune.be

lundi, 29 mai 2017

Un prix pour "Tête Dure" de Francesco Pittau

- Tête dure.JPEGPrix Tornade silencieuse pour "Tête-Dure" de Francesco Pittau par le jury du prix des lycéens.

 Pour découvrir ce livre, cliquer sur le lien suivant : 

http://www.dessertdelune.be/store/p780/Tête-dure_%2F%2F_F...

vendredi, 26 mai 2017

Les 3 nouveautés de mai.

Elles sont arrivées.

9782930607979.jpg"Sans Abuelo Petite" de Cécile Guivarch, couverture Jérôme Pergolesi, préface Luce Guilbaud. Pour découvrir ce livre c'est ICI

9782930607931.jpg"Bad Writer" de Jean Marc Flahaut, préface de Frédérick Houdaer. Pour découvrir ce livre c'est ICI

9782930607467.jpg"Petit traité du noir sans motocyclette (sauf une in extremis)" de Roger Lahu, couverture de Marie Bateau-Lahu, préface de Daniel Fano. Pour découvrir ce livre c'est ICI

mercredi, 24 mai 2017

A propos de "Exode"

Exode cover_face.jpg

Couv_4eme.jpg

"Exode" de Daniel De Bruycker & Maximilien Dauber

Un article de presse signé Vincent Tholomé en parle: ICI

 
Si vous voulez en savoir plus sur ce livre, en lire des extraits, le commander c'est sur : Le livre

lundi, 22 mai 2017

"Le vin des crapauds" Article, lectures et Exposition

18222587_1274444682654775_2391536064700677571_n-1.jpg

Un article à propos du dernier livre de Said Mohamed : « Le vin des crapauds », orné de linogravures de Bob De Groof et d’une préface de Cathy Garcia, Ed Les Carnets du Dessert de Lune, 2017. Collection Pièces Montées. 18 €.

On ne guérit pas, dit-on, de son enfance. Certains l'ignorent, d'autres pas. Saïd Mohamed est de ceux-là. Il y a cette enfance qui nous façonne et qui nous marque, parfois au fer rouge. Ce temps que l'on vit parfois - ce fut le cas - dans un arrachement qui met à vif, une brutalité qui donne envie de briser les cadres. Il y a la conscience que l'on en a et qui permet aussi, plus tard, de relire cette enfance comme la chance de ce qui vient et où l'on a sa part à construire. L'enfance est aussi une fenêtre ouverte dans le mur. Dans les murs. Tous. Il y a aussi cette conviction que la parole peut être prise et qu'elle est un puissant outil pour dénoncer et inviter autant qu'un vrai chemin vers soi et vers les autres. Dès lors, l'adulte qui est au monde chargé de son passé, de son histoire, regarde ce qui l'entoure, ici et là-bas. Et tout ce qui en lui fait cicacrice redevient aussi plaie vive. La guerre, les destructions, l'exploitation, les pouvoirs de mort et d'argent (qui, de tous temps, vont si bien ensemble), les injustices, mais aussi l'indifférence, la veulerie, l'égoïsme, tout cela remonte dans un immense haut-le-cœur. L'écriture se fait vomissure qui libère, en les nommant, des sanies d'un monde auquel le poète appartient, en toute conscience, et où il trouve sa place en prenant la parole pour dire. Ce "vin des crapauds" est un vin aigre. Il a la couleur d'une souffrance coagulée. Mais on aurait tort de n'y voir qu'indignation et désespoir. Derrière le désarroi dont il témoigne, le poème érige son phare, appelant à l'éveil et à la vigilance, affirmant aussi une présence qui, dans le partage de la parole, est finalement salutaire et fraternelle. © Alain Boudet in La Toile de l’un

Pour commander, lire des extraits, d’autres articles de presse c’est sur : http://www.dessertdelune.be/store/p826/Le_vin_des_crapaud...

Exposition des linogravures de Bob De Groof, Galerir Art Bref, 34 rue de Broca, 75005 Paris

Lectures par Saïd Mohamed, le 24 mai à 19h30.