Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 24 février 2020

Une note de lecture pour "Le violon pisse derechef sur son powète"

Le violon pisse derechef sur son powète copie.jpgPour bien commencer la semaine, cette petite note de lecture à propos du nouveau titre d'Eric Dejaeger aux Carnets du Dessert de Lune "Le violon pisse derechef sur son powète" paru dans la collection Pousse-Café, sous une couverture signée André Stas.

 

« Le poète poursuit sa désacralisation du statut du poète tout puissant, tout lyrique, plein dego, nombriliste au plus haut point. Avec sa dose massive dhumour et de dérision, Dejaeger remet les choses à leur juste place : « Quand le powéte va à la pêche, / il rentre toujours bredouille : / ses vers nattirent pas le poisson ». Dejaeger sait trop bien jusquoù le poète peut ou ne peut aller. Sa charge est bénéfique et salutaire pour une « profession » qui a tendance à se multiplier. Nest pas « powète » qui veut !

© Philippe Leuckx in Bleu d'encre. Pour lire d'autres extraits, éventuellement l'acquérir c'est ICI

 

Les commentaires sont fermés.