Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 01 novembre 2017

Ce sera en novembre

En novembre, il va se passer ceci pour et avec Les Dessert de Lune.

- Le 4 novembre, vous pourrez rencontrer Christine Van Acker de 17h à 19h au Comptoir du livre, 20 en Neuvice, 4000 Liège. A cette occasion seront aussi disponibles ses deux titres parus aux Dessert de Lune «La Dernière pierre» et «La potion». Infos : Cliquez ici 

- Du 17 au 19 novembre, Les Dessert de Lune seront au 15e salon de l’autre livre, Halle des Blancs Manteaux, 48 rue Vieille du Temple, 75004 Paris, en compagnie de Saïd Mohamed, Fabien Sanchez Christophe Bregaint, Marcella, Pépée, Serge Prioul, Jean Marc Flahaut, Michaël Glück et Pascaline Boura pour des séances de dédicaces. Infos : Cliquez ici

- Le même week-end, Pascal Blondiau représentera les Dessert de Lune au Marché de la poésie de Namur, en compagnie d’Alain Dantinne et de Christiane Levêque pour des séances de dédicaces. Infos : Cliquez ici

- Le samedi 18 novembre à la mairie de Ballon-Saint Mars sera remis le 17e prix Joël Sadeler à Chantal Couliou pour son recueil « Le chuchotis des mots » illustré par Charlotte Berghman. Contact : elus@ballonsaintmars.fr

- Du 25 au 26 novembre les Dessert de Lune seront présents au 6e salon du livre de Mons qui se déroulera au Lotto Mons Expo de 10h à 18h en compagnie de Bob De Groof, Pascal Blondiau et Christiane Levêque pour des séances de signatures. Infos : Cliquez ici

- Et le même week-end, retrouvez au salon de la poésie vivante à Romorantin, de 14h à 19h, les Dessert de Lune qui seront représentées par François Garnier en présence de Jean-Pierre Georges. Infos : Cliquez ici

espace_blanc_manteaux.jpg   affiche-marché-2017.jpg  Romorantin.jpg

Et déjà vous informer que les Dessert de Lune seront présents aux Fugueurs du livre à Liège les 2 et 3 décembre en présence de Yves Budin, Bob De Groof et Pascal Blondiau. On en reparle bientôt.

 

lundi, 30 octobre 2017

Le prix Joël Sadler 2017

Le chuchotis des mots.jpeg" Le chuchotis des mots " de Chantal Couliou, prix Joël Sadeler 2017.

Deuxième livre illustré par Charlotte Berghman après " Grains de fables de mon sablier " de Jean-Francois Mathé, paru aussi dans la collection Lalunestlà.

Remise du prix le samedi 18 novembre à 15h à la mairie de Ballon Saint-Mars en présence de Chantal Couliou.

Pour découvrir ce livre c’est ICI

 

mardi, 24 octobre 2017

Une autre note de lecture pour le "Petit traité du noir..."

roger lahu, danieil fanoLe cave se rebiffe

La motocyclette n’est dans ce livre présentée in extremis que pour rappeler à l’homme un adage célèbre. Il en va de son cheval de fer comme de sa compagne : « femme et moteur, joie et douleur ». Mais l’auteur opte pour la première. En guise de preuve : sa manière d’œuvrer le noir loin des effeuillages de Marguerite (Yourcenar). Pour autant, le poète ne fait pas dans le gaulois sinon par les vocables afin de lutter contre les caveaubulaires.

Certes, la mort est présente sous le noir. Mais sa couleur est déviée de sa valeur symbolique. Ne serait-ce que par les références : de Dark Vador à Jim Jarmusch. Comme lui le poète affronte la camarde au simple titre qu’elle nous joue de sacrés tours de cochons. Nous saignant, elle nous réduit en « goret pré-boudin purée pommes ». Pas de quoi pour autant en faire une choucroute. Et la vieille adaptation de Johnny Hallyday d’un couplet anglo-saxon peut prouver que « Black is beautiful ». Si toutefois nous nous accordons le droit de se moquer de la fin qui nous est dévolue comme ultime joie de notre genre — en attendant, sereins, les prouesses que nous promettent les gourous de la Silicone Valley.

L’auteur nous rappelle que la terreur de la mort nous colle à la couenne. Depuis l’enfance, chacun craint les ombres et les abîmes. Qui dans sa jeunesse n’a pas eu la pétoche de se rendre dans une cave ? Et ce, jusqu’à se rebiffer. Et ce ne sont pas les assurances des adultes qui ont de quoi rassurer. Pour preuve, il suffit qu’un grand-père meure pour nous affirmer qu’il est monté au ciel et non enseveli dans un tombeau. Ce qui ne trompe personne sauf bien sûr ceux qui croient que le Paradis existe dans un autre monde.

Mais pour lutter contre l’angoisse, Lahu cherche d’autres arguments et surtout une poésie jouissive donc adéquate. Là où tant de poètes font dans la couronne de glaïeuls pour qui sonne le glas  il préfère gerber dans les tombeaux ouverts par irrévérence suprême et zénithale. Si bien que de la mort il ne reste même plus que dalles.

© jean-paul gavard-perret in http://www.lelitteraire.com/?p=33645#comment-7785

Pour lire d’autres critiques sur ce livre et/ou le commander, cliquez  ICI

Ou demandez-le à votre libraire.

mercredi, 18 octobre 2017

Une note de lecture pour Roger Lahu

Petit traité du noir.jpgElle est signée par Philippe Leuck sur le site de la revue Texture et c'est pour

« Petit traité du noir sans motocyclette (sauf une in extremis) » de Roger Lahu.

C'est à lire : ICI

Pour "Sans Abuelo Petite"

Sans Abuelo petite.jpgDeux notes de lecture pour « Sans Abuelo petite » de Cécile Guivarch et Jérôme Pergolesi sont à lire sur :

Le blog de Terres des femmes : (signée Isabelle Lévesque) C'EST ICI

Le site de Mobilis : (signée Claire Poujade) C'EST ICI

 

 

Découvrir ou redécouvrir ce livre, c'est  ou chez votre libraire.

lundi, 16 octobre 2017

Paris et Namur pour Les Dessert de Lune en novembre

Retrouvons-nous ou rencontrons-nous du 17 au 19 novembre au 15e Salon de l’Autre Livre, Espace des Blancs Manteaux, 48 rue Vieille du Temple, Paris 4e (métro Hôtel de Ville). Entrée gratuite.

Sur le stand AO4 des éditions Les Carnets du Dessert de Lune, seront disponibles toutes les parutions de l’anné 2017, les livres des auteurs en dédicace et divers autres livres récents ou plus anciens.

Seront en dédicace :

-Le vendredi 17 novembre

- de 18h à 20h, Saïd Mohamed pour« Le vin des crapauds »

- de 14h à 16h30 Jean-Louis Massot pour « Nuages de Saison » éditions Bleu d’Encre

Le samedi 18 novembre

- de 13 à 14h Fabien Sanchez pour « Dans le spleen et la mémoire »

- de 14h30 à 15h30 Christophe Bregaint « Encore une nuit sans rêve »

- de 16h à 17h Marcella & Pépée pour « (Sport) »

- de 17h30 à 18h30 Serge Prioul pour « Faute de preuves »

- de 14h à 17h Jean-Louis Massot pour « Sans envie de rien » Cactus inébranlable éditions

Le dimanche 19 novembre

- de 14h à 15h Pascaline Boura et Michaël Glück (sous réserve) pour « nuova prova d’orchestra »

- de 15h30 à 16h30 Jean Marc Flahaut pour « Bad writer »

- de 15h à 16h30 Jean-Louis Massot pour « Nuages de saison » éditions Bleu d’encre

Les éditions Les Carnets du Dessert de Lune seront également présentes au Marché de la poésie de Namur, le 18 et 19 novembre représentées par Pascal Blondiau qui, pour l’occasion, se fera un plaisir de vous dédicacer ses deux recueils « Dès l’instant » et « Sept novelettes (et quelque) ».

Le dimanche 19 novembre, de 15h à 16h, Christiane Levêque vous dédicacera ses deux recueils « Le Mokafé » et « Ostende »

dimanche, 08 octobre 2017

Le catalogue des éditions.

Pour télécharger le nouveau catalogue cliquez sur

Catalogue Les Carnets du Dessert de Lune. 2017.pdf

11:14 Publié dans Catalogue | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 07 octobre 2017

Pour en savoir un peu plus sur "De la marchandise internationale"

De la marchandise internationale.JPGUn article paru dans le dernier numéro de la revue Décharge

Daniel FANO, De la marchandise internationale, couverture Jean-François Octave. Les Carnets du Dessert de Lune, 2017, 84 p., 12 €, ISBN : 9782930607894.

Ce livre est toujours disponible sur le site des éditions ou à demander par mail ou bien à réclamer à votre libraire habituel.

"C’est un polar. Qui tourne au roman d’espionnage aux quatre coins du monde où des trafics en tous genres se jouent. Une fine équipe sans foi ni loi y tue joyeusement, non sans raffinement sadique. On y apprend le nom de toutes sortes d’armes à feu et de modèles de voitures. Les phrases sont courtes, sèches. Pas l’ombre d’un sentiment, d’une psychologie. On tue sur commande, sans connaître. Mais... on se fait tuer aussi. Et on réapparait à la ligne d’après. Même nom, mais pas forcément même sexe. Tiens ? Et puis, ces personnages ont quand même des drôles de noms, dont on apprendra tout à la fin qu’ils sont des issus de romans, de BD d’autres auteurs, de films aussi. On est quelque part entre Speedy Graffito et Burroughs, pas très loin de Michaux, lequel encouragea et soutint l’auteur à ses débuts. Et une dose de Warhol pour faire bonne mesure, celle des séries. Ce n’est pas du tout un polar. Mais c’est très bien. Mieux même."

© Alain Kewes (in Décharge 175)

vendredi, 06 octobre 2017

Presses pour "Datés du jour de ponte"

Datés du jour de ponte.jpgDes articles de presse pour "Datés du jour de ponte" de Bernard Bretonnière (couverture Jeanne Frère, Préface Jean-Pierre Verheggen) c'est à télécharger et à lire sur : Presse pour Datés du jour de ponte.pdf

Ce titre est disponible sur le site des éditions www.dessertdelune.be (rubrique livres) et peut aussi être commandé dans n'importe quelle librairie. N'hésitez pas à le demander.

jeudi, 05 octobre 2017

Saïd Mohamed à Quimperlé

flyer quimperlé.jpgCe vendredi 6 octobre rencontre et lecture autour de l'oeuvre poétique de Saïd Mohamed à la maison de la poésie de Quimperlé, 2 quai de Surcouf à Quimperlé. Entré gratuite.

Saïd Mohamed a publié aux éditions Les Carnets du Dessert de Lune,"Souffles", "L'éponge des mots" (prix CoPo 2014), "Jours de liesse", "Le vin des crapauds".

mercredi, 04 octobre 2017

Des articles de presse pour 3 Dessert de Lune

jean marc flahaut,cécile guivarch,bernard bretonnière, jerôme pergolesi,jeanne frère, frédérick houdaer, luce guilbaud, jean-pierre verheggenDe récents articles sur « Bad Writer » de Jean Marc Flahaut,

jean marc flahaut,cécile guivarch,bernard bretonnière, jerôme pergolesi,jeanne frère, frédérick houdaer, luce guilbaud, jean-pierre verheggensur « Sans Abuelo Petite » de Cécile Guivarch,

jean marc flahaut,cécile guivarch,bernard bretonnière, jerôme pergolesi,jeanne frère, frédérick houdaer, luce guilbaud, jean-pierre verheggensur « Datés du jour de ponte » de Bernard Bretonnière

sont à lire sur le site des éditions www.dessertdelune.be en cliquant sur A LA (L)UNE.

mardi, 03 octobre 2017

Des extraits de "nuova prova d'orchestra"

Cover nuova prova.jpgPour lire des extraits du nouveau recueil de Michaël Glück, illustré par Pascaline Boura "nuova prova d'orchestra" et préfacé par Francesco Pittau, à paraître dans la collection Pousse-Café, cliquez ICI.

lundi, 02 octobre 2017

Lire des extraits de "Les samedis sont au marché"

Cover Les samedis.jpgPour lire des extraits du recueil de Thierry Radière "Les samedis sont au marché" à paraître dans la collection Pleine Lune, c'est ICI

Lire des extraits de "Faute de preuves"

Cover Faute de preuves.jpgPour lire un extrait de "Faute de preuves" de Serge Prioul à paraître dans la collection Pleine Lune, cliquez ICI

 

mercredi, 13 septembre 2017

C'est en septembre que ça va se passer

Des lectures, des expos avec des auteurs, des auteures, des illustrateurs, des illustratrices des Dessert de Lune.

En septembre allez à leur rencontre

- Du 15 septembre au 6 octobre exposition « Le mail art dans la Création Franche » avec les peintres Jean-Pierre Comes et Gérard Sendrey. Vernissage le 15 septembre à partir de 18h00 en présence des artistes. La galerie 21 rue Haute Vienne, 87000 Limoges.

- Le 22 septembre à 19h30, à la médiathèque de Talensac, la prochaine soirée de Dixit Poétic 2017 sera consacrée à Bernard Bretonnière qui lira, entre autres, des extraits de « Datés du jour de ponte » paru en octobre 2016 dans la collection Pleine Lune. Plus d’infos sur https://dixitpoetic.blogspot.be

- Le 29 et le 30 septembre Fanny Chiarello invitée à la médiathèque de Willems et à la médiathèque d’Arneke à 19h30 pour «Les filles de la poésie ». Rencontre animée par François-Xavier Farine. Plus d’infos sur https://www.fannychiarello.com/2017/08/28/les-filles-de-la-poesie/

Et bientôt 3 nouveautés aux Dessert de Lune. Des nouveaux venus et des déjà présents au catalogue.

- Et en dernière minute ceci : Louis Dubost sera présent dans le cadre du « Village en Fête » de La Clopinière, le 17 septembre et dédicacera ses livres. Plus d’infos sur  https://asso-lacledeschamps.org/

 

 

Encore un peu de La Patagonie

La Patagonie.jpgPerrine Le Querrec – La Patagonie. Préface Jean Marc Flahaut, Prix de la fondation Antoine et Marie Hélène Labbé 2016. Les Carnets du Dessert de Lune.

ISBN 9782930607054. 13 € 

Voir le livre ICI

 

Continent femme

La Patagonie est un texte constitué de 88 fragments (dont l’un donne le titre au livre) où s’imbriquent poèmes en vers ou en prose (et quelques photos de l’auteure en noir et blanc). L’ensemble devient une « narration » ou plutôt une suite d’évocations inscrites sous l’ordre du je, du nous, de l’impersonnel. Le but est moins de décrire le réel que de l’interroger à travers les faibles, les exclus au cœur même des familles sourdes – c’est sans doute pourquoi rien ne s’y dit.

Pour autant, les innocents ont les yeux pleins de la souffrance des êtres comme celles des animaux tel « l’énorme lapin blanc, chaud, lourd, doux (…) au petit corps gainé de peau blanche et bleue, soulevée par les coups du cœur ». Les enfants y découvrent une « dose d’épouvante dans une bogue de fourrure ». Preuve que la vie comme la mort est dans les détails.

Une fois de plus, la poétesse déterre les traumatismes, soulève ce qui ruine. Elle pousse néanmoins au-delà des mutilations et redonne voix aux fantômes muets. Riche d’« un lacet de vent, un cordon de lumière », elle arpente ses « glaciers de Patagonie » en écho aux proses transsibériennes de Blaise Cendrars. Moins loin, en ses jardins d’enfance elle en ramène une sorte de beauté.

Reprenant le je, elle évoque la complicité d’une fille avec sa mère « les pieds chaussés d’herbe crue elle secoue le drap, fracas de coton,/ je tombe à chaque éclair/ elle rit / — Attrape le coin ! / Je m’élance à la poursuite du coin. /Mais alors l’autre m’échappe, / immensité houleuse, ciel pommelé,/ et son sourire au loin,/ qui flotte au-dessus de notre intimité immaculée. »

Perrine Le Querrec prouve qu’au-delà de ses souvenirs elle n’écrit « pas une histoire mais une langue, (…) pas une situation mais une forme ». Les « anecdotes » restent des prétextes aux mots. Chacun « est une découverte, une horreur, une solitude, deux mots sont un miracle, les recherches interrogent, soulèvent le sujet, l’écorchent, l’écriture est une anatomie, elle sort chaque organe, le pèse, soupèse, le dissèque ». Il ne faut donc pas s’attendre à une narration guérisseuse.

Tout reste de l’ordre de la scarification. Mais aussi d’une lutte aussi finale que vaine. Existe donc une promesse du temps qui jaillit moins de ce qui est dit que de comment cela s’exprime. Ruines récemment l’a encore prouvé par l’évocation de la vie d’Unica Zürn. Il s’agit chaque fois de retrouver une maison qui ne soit pas de famille mais de celle de l’être. Il n’y serait plus spolié et bafoué.

© jean-paul gavard-perret in http://www.lelitteraire.com/?p=33564

 

mardi, 12 septembre 2017

Où trouver du Dessert de Lune en librairies

Si vous cliquez sur le lien suivant: 
 
 
vous vous retrouverez sur le site des éditions ou vous pourrez découvrir une carte sur laquelle vous pourrez visualiser toutes les librairies dans lesquelles demander ou trouver les livres des éditions Les Carnets du Dessert de Lune.
 
mais aussi d'autres informations qui pourraient vous intéresser...
 
Cette carte a été réalisée par le webmaster en chef de ce site, j'ai nommé Pascal Blondiau.
 
Bonnes visites

samedi, 02 septembre 2017

Sur le Petit traité du noir

Petit traité du noir.jpg

Une note de lecture signée Jean-Pascal Dubost pour le nouveau recueil de Roger Lahu

« Petit traité du noir sans motocyclette (sauf une in extremis) » est à lire sur le site de Poezibao

ICI

Parution mai 2017, préfacé par Daniel Fano avec une illustration en couverture de Marie Bateau-Lahu. Editions Les Carnets du Dessert de Lune, collection Pleine Lune. 14 €

Disponible sur http://www.dessertdelune.be/store/c405/nouveautés.html ou en librairie.

mardi, 29 août 2017

La Drôme où Les Dessert de Lune

Avant de vous montrer d’autres réalisations d’illustrations de livres des Dessert de Lune, sur la page Facebook des éditions : https://www.facebook.com/jeanlouis.massot, vous informer que dans le département de la Drôme, il existe un lieu où vous pourrez trouver plus de 80 titres des éditions Les Carnets du Dessert de Lune.

Ce lieu c’est l'Atelier du Hanneton, animé par Stéphane Landois.

L’adresse : Les Presles 26400 Route du tram, 26300 Charpey

Le site : https://www.atelierduhanneton.fr/lieu-de-murmure/

Et vous préciser aussi que le nouveau livre de Jean Marc Flahaut " BAD WRITER" peut être acquis sur le site de ventes en ligne de la librairie Le Bateau Livre à Lille https://www.lebateaulivre.fr/livre/11585267-bad-writer-fl... où vous trouverez également les toutes dernières parutions des éditions et bien d’autres titres.

lundi, 28 août 2017

Un article pour Datés du jour de ponte

Datés du jour de ponte.jpg"Bernard Bretonnière, la poésie du quotidien
On le sait depuis Augustin, Montaigne ou Rousseau : pour parler à tous, rien de mieux que de parler de soi. Le dernier recueil de Bernard Bretonnière en administre une nouvelle preuve. Ironiquement intitulé Datés du jour de ponte, ce journal intime est une suite de poèmes dont chacun n’a d’autre titre que le jour où il vint au monde. On y entend le grain de la voix d’un homme qui nous raconte la vie comme elle va. Son amour inquiet pour ses enfants. Les marronniers tronçonnés par son père. Les chaussettes que Reine lui a offertes («il y a aussi ce lundi la très dense immense douceur / de Reine»). Saint-Nazaire («brutale et sentimentale comme l’adolescence / comme sont / les filles et les fils de nos enfants / comme sont l’amour / la grève / l’artiste / les livres»). La femme perdue, revenue dix ans après sa mort «dans un rêve enfin calme cette nuit». Et parfois le poème qui ne sort pas, car un poème ce n’est pas tout à fait un œuf quand même. Cette poésie du quotidien, à hauteur d’homme, tendre, triste et drôle, me touche infiniment. Laissez-vous toucher aussi. Tenez, cette sorte de haïku: «jeudi 23 octobre / Un moineau / la jambe nue d’une femme / sur l’escalier luisant / après que la pluie a cessé »"
© Thierry Guidet Place publique n° 61, janvier-février 2017

Bernard Bretonnière - Datés du jour de ponte. Couverture Jeanne Frère. Préface Jean-Pierre Verheggen. Les Carnets du Dessert de Lune. Octobre 2016.
Livre que vous pouvez découvrir sur le site des éditions http://www.dessertdelune.be/…/Datés_du_jour_de_ponte_%2F%... ou chez votre libraire qui peut le commander s’il ne l’a pas en magasin