Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 16 avril 2011

BEC & ONGLES

 A PARAITRE EN MAI 2011

 BEC & ONGLES. Perrine Le Querrec. Couverture de Victor Corolleur.

Collection Pousse-Café. Format 10 cm x 28 cm. 38 pages sur Bouffant blanc. Couverture 250 gr sur Shiro Alga Carta. ISBN 978-2-930607-24-5. 11 €

(En souscription jusqu’au 15 mai 2011 : 10 € au lieu de 11 €). Télécharger le bon de commande dans la CATEGORIE : POUR PASSER COMMANDE. Cliquer sur l'onglet Souscription BEC & ONGLES.

Ou ci-après : Bec & Ongles. Souscription.pdf

Bec & Ongles.JPG

EXTRAIT

Allez, vas-y

Vis-le ton rêve

Crache-le à la gueule de la réalité

Ouvre les bras, ouvre la bouche, ouvre les yeux

Tu ne te noies pas : tu respires, peut-être pour la première fois. Ou la dernière.

Va arracher ton rêve aux angoisses du quotidien, à la misère qui recouvre tout d’une poussière irritante, grise et acide. Détache de tes dents aiguisées la viande du désir sur l’os sec et dur, contondant et mortel, d’une réalité qui te révulse, de propositions de vie qui te noient, de choix masochistes. Cou dans le collier, mains liées derrière le dos, pieds entravés. Du cuir sur ta peau fragile, du caoutchouc dans ta bouche sensible, un bandeau sur tes yeux curieux.

Dos au mur. Une dernière volonté ? Une dernière cigarette ? Une dernière baise ? Une dernière musique ? Un dernier luxe ?

C’est ça que tu veux ?

Tu ne vas pas retenir plus longtemps tes tripes fumantes et puantes, entre tes deux mains croisées sur ton abdomen fendu.

Tous les jours, exécutions sommaires, nettoyages ethnique, humiliations collectives, cauchemar éveillé : ceux du haut, ceux du bas. Au bord, ceux d’une autre couleur. Dans la norme, des monstruosités dont on se fait des colliers. Brandies sur des piques, les têtes réduites de nos vices. Les libertés ont perdu leurs voyelles, impossible à prononcer. J’en perds mon français, j’en perds mes Français, j’en perds mes dents, j’en perds la tête, j’ai perdu l’appétit, j’ai perdu le sommeil, j’ai perdu ma joie de vivre, j’ai perdu ma femme, j’ai perdu mes enfants, j’ai perdu mon boulot, j’ai perdu ma place, j’ai perdu mon logement, j’ai perdu mes clés, j’ai perdu mon portable, j’ai perdu la voix, j’ai perdu mon chemin, j’ai perdu le sens.

Je perds du sang, je perds mon temps, je perds pied.

Je tourne en rond, je vais m’en coller une dans la tête, je vais m’en coller une dans la bouche, je vais t’en coller une. T’en veux une ?

Si tu me cherches, tu vas me trouver. Si tu la cherches, elle va t’exploser au visage.

La révolution, c’est par là. Deuxième à droite, continuer sur 200 mètres, prendre à gauche après l’incendie, puis quatrième droite avant le charnier, avance sur le bord des émeutes de la faim, tourne au carrefour des expulsions, traverse le fleuve de l’angoisse, la clairière de la chasse aux autres, vire sur le front, plonge dans les magouilles, ressors vers le milieu de l’apocalypse. Tu y es.


jeudi, 31 mars 2011

Critiques pour Je(S) et pour Les Mouettes d'Ostende

Pour cette dernière Newsletter de mars, deux notes de lectures à vous proposer :

Celle de Jacmo, sur le site de Poezibao à propos de « Je(S) » le dernier recueil de poèmes de Denis Guillec.

http://poezibao.typepad.com/poezibao/2011/03/jes-de-denis...

Celle d’Eric Dejager, sur son site à propos du dernier roman de Patrick Devaux « Les Mouettes d’Ostende. »

http://courttoujours.hautetfort.com/archive/2011/03/24/un...

Ces livres peuvent m’être commandés directement

Bon de commande Je(S).pdf

Bon de commande Les mouettes d'Ostende.pdf

Ils seront aussi disponibles à la cinquième édition du Salon du Livre d’Artiste qui se tiendra les samedi 02 et dimanche 03 avril 2011 dans les locaux de l’Ecole de Recherche Graphique (ERG), Rue du Page, 87 à Bruxelles-Ixelles auquel je participerai en compagnie de Nathalie Sacré et Patrick Devaux qui dédicaceront sur le stand le samedi 2 avril à 14h et à 15h, ainsi que Marie Mahler pour les éditions L’atelier du Poisson Soluble.

Programme complet sur http://www.histoiresdelivres.be/programme.html

Je(S).JPGJE(S) par Denis Guillec

Avec Apnées chez Potentilles et ce recueil, Denis Guillec acquiert une réelle envergure. Le titre est un rien plat, mais ne cache pas les avatars du sujet : reproduction de soi, aussi bien que dans les facettes multiples de l’œil de l’insecte. C’est sous-titré : Carnet de Lino Sapide, sorte de double de l’auteur, grâce auquel distance peut être prise. On commence par la solitude, comme un socle, véritable embarcadère pour des incarnations en des personnages incongrus, inimaginables, sauf pour l’esprit tortueux et délié de Denis Guillec. Ensuite après une page sur l’arrachage forcené d’un arbre, empli d’onomatopées inédites de l’effort, on passe à un texte majuscule : Je ponce donc, aussitôt lu, aussitôt classique. Puis les textes se suivent et ravissent le lecteur difficile. La chirurgie esthétique, qui vire à l’uniformisation Miroir de miroirs. Une norme au milieu, l’empathie, poussée à son comble de coucou, le malentendu permanent, quitte à se qualifier de lapsus vivant, l’émiettement en copeaux de l’être : Un stère de bouts de moi… Les pages se succèdent comme un plaisir renouvelé. Denis Guillec n’hésite pas à tabler sur les néologismes : puet, qu’il explique : muet de pensée. C’est vrai que le mot n’existe pas et que pourtant il correspond à une situation certaine. Il sait persifler sur les poètes pleurnichards : chacun lutte contre son automne sans en embrumer les autres. A propos du cerf de la couverture très réussie, dessiné par Gilbert Pinna, il nous apprend le verbe raire, synonyme de bramer. Un peu de lexique, que diable ! Sa leçon d’asymptote donne une clé de son raisonnement : on est au bord du sophisme et de son vertige. La fin du recueil referme doucement le couvercle entrouvert : on s’en retourne vers l’incognito …

je crois aux vertus de l’effacement … je vis le moins possible … je prends mon appeau à rien …

je deviens

toujours plus

peu

Il y a un côté expiatoire chez Denis Guillec, entre la drôlerie et le démoniaque. Le sarcasme peut vivre au sourire, et le grinçant au lumineux. Une fantaisie un peu complexe, un peu inquiète. Décidément un  ton assez rare. © Jacques Morin (Jacmo)


Les mouettes d'Ostende.JPEGLES MOUETTES D’OSTENDE par Patrick Devaux

Le temps de quelques pages, l’ami Patrick abandonne ses petits poèmes ciselés comme des camées pour un court récit. Sébastien a tout laissé tomber pour venir s’installer à Ostende, face à la mer, et s’adonner à sa passion : la peinture. Il va croiser une jeune femme qui va nourrir ses (dés)illusions. Un texte en prose pétri par les mains d’un véritable poète. © Eric Dejaeger.

mardi, 01 février 2011

3 des 5 titres déjà disponibles

Bon de commande février 2011.pdf

Les mouettes d'Ostende.JPEGLes mouettes d’Ostende. Patrick Devaux. Préface Paul Van Melle.

Roman. Collection Pleine Lune. Photographie de couverture en quadri.

Imprimé sur papier Shiro Alga Carta 250 gr et bouffant blanc 90 gr. Format 14 x 20 cm. 50 pages. ISBN 9782930607085.

Cette histoire très simple est celle de la rencontre, sans doute imaginaire, d’un peintre de digue et d’estran, Devaux adore ce terme et d’une sorte de nymphe très mythologique qui apparaît et disparaît comme font les nymphes et les sirènes.

 

 

 

 

Bon de commande février 2011.pdf

Je(S).JPGJe(S). Denis Guillec. Couverture Gilbert Pinna. Préface Sylvie Durbec.

Poésie. Collection Pleine Lune. Illustration de couverture en quadri.. Imprimé sur papier Shiro Alga Carta 250 gr et bouffant blanc 90 gr

Format 14 x 20 cm. 40 pages ISBN 9782930607047.

Ici nous avons l’impression que Denis Guillec nous fait pénétrer encore un peu plus dans son monde et dans son écriture en nous proposant un traité du style, où l’abrasion et le retrait sont la règle.

 

 

 

 

Bon de commande février 2011.pdf

écrire à stella.JPGEcrire à Stella. Daniel Labedan.

Poésie. Collection Dessert. Une feuille format 12 x 32 pliée en 4. Exemplaires numérotés.

Quelques mots pour une Princesse…

 

 

 

 

mercredi, 29 septembre 2010

Vient de paraître

  Editions Les Carnets du Dessert de Lune

Nouveauté septembre 2010

Pierre Autin-Grenier

Le poète pisse dans son violon

 (version symphonique)

Le poète...JPG

 Genre : Aphorismes. Collection : Pousse-café. Format : 10,5 x 14,6 cm. 24 pages sur bouffant crème. ISBN 978-2-930607-00-9. Prix 5 €

 Extrait :

 Je connais quelqu’un qui a mis deux ans à lire « Le tour du monde en quatre vingt jours ».

Mourir en laisse plus d’un froid.

En toutes circonstances pénibles, hâtez-vous d’accabler Dieu, sinon vous n’aurez bien vite plus un seul coupable à vous mettre sous la main.

Toujours avoir tort en tout est aussi un métier.

 Pierre Autin-Grenier est né un 4 avril du siècle dernier, à Lyon. Depuis déjà pas mal de lunes, il tente de vivre dans le Vaucluse et respire dans sa ville natale où il confectionne la chronique douce-amère des saisons et des jours et trouve délice à Siffler dans la rue.

Ses livres ont paru chez L’arbre éditeur, L.O Four, Syros, Le Dé Bleu, Les Presses du Languedoc, Gallimard (L’Arpenteur), L’Arbre à Paroles, Editions du Ricochet, La Dragonne, Editions en Forêt/Verlag Im Vald, Editions du Chemin de Fer, Cadex, Finitudes.

BON DE COMMANDE A TELECHARGER

 

 

 

 

 

jeudi, 18 février 2010

Trois Carnets entre les flocons

Trois Carnets pour attendre le printemps.

Cliquer sur : Trois extraits.pdf

cover poèmes sautijouer.JPGUne nouvelle collection Lalunestlà, inauguré par Alain Boudet & Huguette Cormier avec "Poèmes pour sautijouer". On dira que c'est pour les enfants (grands et petits) ou pour les adultes encore et toujours enfant.

Le livre : Poèmes et comptines pour tous les âges. L’on y saute, l’on y joue. On y croise des souris, des taupes, un lion, un tigre, de la pluie, du beau temps, des mots doux et des étoiles.

Poèmes pour sautijouer - Alain Boudet. 25 illustrations couleur d'Huguette Cormier. Poésies & Comptines. Collection Laluneslà. 60 pages imprimées suir papier bouffant 90 gr. Couverture quadir sur papier Kea Colour 250 gr. Format 10 x 14 cm. ISBN 978 2 930235 97 4. Prix 10 €


cover Dès l'instant.JPG

Après avoir fait ses premiers pas dans la collection Les Petits Carnets avec "Sept novelettes" Pascal Blondiau avec la complicité discrète de Marie Campion "sème des images d'une puissance rare, pose des mots sur des instants fragiles comme on saupoudrerait de sel la queue d'un oiseau magnifique, dans l'espoir qu'il s'attarde sur la branche. Des textes profondément humains qui, comme autant de galets déposés au hasard, déplacés au gré du courant entrent en résonnance et poussent irrésistiblement le lecteur à s'interroger sur le sens de la vie et la course folle du temps, à savourer ces "détails" du quotidien et de l'intime qu'il ignore trop souvent". Extrait de la préface

Dès l'instant - Pascal Blondiau. Illustration couleur de couverture et 10 illustrations en noir&blanc de Marie Campion. Préface de Sabine Wyckaert. Collection Pleine Lune. 50 pages imprimées sur papier bouffant 90 gr. Couverture quadri sur papier Gmund Kaschmir 250 gr. Format 20 x 14 cm. ISBN 978 2 930235 96 7. Prix 10 €


cover Visions de kerouac.jpg

Après s’être plongé dans la vie de Miles Davis avec « Visions of Miles » paru chez le même éditeur en 2007, Yves Budin met son stylo et ses pinceaux sur les traces de Jack Kerouac et tel un road movie poétique et flamboyant nous entraîne sur la route de ce cochard céleste qui marqua toute une beat génération.

Yves Budin, The sundance Kid. Illustrateur liégeois, goinfre musical, a appris à dessiner en s’abîmant corps et âme dans la collection de B.D. de son père. Les livres d’art de son frère lui ont ouvert les portes de l’illustration expressionniste, la littérature américaine l’a initié aux voyages à la beat generation à hum à tout ce que vous voulez. Sa palette s’étend à tous les styles de musiques et ses illustrations accompagnent les sites internet officiels myspace, livrets et couvertures de cd d’artistes aussi différents que Tricky, The Kills, The White Stripes, Madlib, Erik Truffaz, John Scofield, Scroobius, Pip, Jim Jarmusch, Syd Barrett. Une présentation de ses travaux passés expos et publications présentes et futures sur ses différents sites : http://www.sundancejazz.be/> ::: http://sundancebeats.blogspot.com/

Visions de Kerouac - Yves Budin. Textes et dessins. Conception graphique et mise en page de Philippe Haulet. Album & bande dessinée. Collection Pièces Montées. 88 pages couleur et noir et blanc imprimées sur papier bouffant 90 gr. Couverture quadri sur papier Keay Colour 250 gr. Format 18 x 25 cm. Exemplaires numérotés. ISBN 978.2.930235.95.0. Prix 35 €


Pour les acquérir, télecharger le bon de commande février 2010.pdf