Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 04 novembre 2017

On en parle déjà.

thierry radière, virginie folle, denis montebello, michaël glück, pascaline boura, francesco pittauLire un article de presse à propos du nouveau recueil de Thierry Radière «Les samedis sont au marché» c’est ICI.

 

 

 

thierry radière, virginie folle, denis montebello, michaël glück, pascaline boura, francesco pittauLire un article de presse à propos du second recueil d’aphorismes de Michaël Glück «nuova prova d’orchestra» c’est LA.

mardi, 29 août 2017

La Drôme où Les Dessert de Lune

Avant de vous montrer d’autres réalisations d’illustrations de livres des Dessert de Lune, sur la page Facebook des éditions : https://www.facebook.com/jeanlouis.massot, vous informer que dans le département de la Drôme, il existe un lieu où vous pourrez trouver plus de 80 titres des éditions Les Carnets du Dessert de Lune.

Ce lieu c’est l'Atelier du Hanneton, animé par Stéphane Landois.

L’adresse : Les Presles 26400 Route du tram, 26300 Charpey

Le site : https://www.atelierduhanneton.fr/lieu-de-murmure/

Et vous préciser aussi que le nouveau livre de Jean Marc Flahaut " BAD WRITER" peut être acquis sur le site de ventes en ligne de la librairie Le Bateau Livre à Lille https://www.lebateaulivre.fr/livre/11585267-bad-writer-fl... où vous trouverez également les toutes dernières parutions des éditions et bien d’autres titres.

lundi, 29 mai 2017

Un prix pour "Tête Dure" de Francesco Pittau

- Tête dure.JPEGPrix Tornade silencieuse pour "Tête-Dure" de Francesco Pittau par le jury du prix des lycéens.

 Pour découvrir ce livre, cliquer sur le lien suivant : 

http://www.dessertdelune.be/store/p780/Tête-dure_%2F%2F_F...

lundi, 09 janvier 2017

Un lycéen a lu "Tête Dure" de Francesco Pittau

Une lecture de « Tête-dure » de Francesco Pittau, (éd. Les Carnets du Dessert de Lune) sélectionné pour le prix des Lycéens de littérature 2017, par un élève du collège des Hayeffes à Mont-Saint- Guibert.

- Tête dure.JPEGOù est la transcendance de ce bouquin ? L'auteur est un enfant. Un enfant comme tous les autres, qui vit au milieu d'adultes et qui en subit les conséquences sur son innocence. Ce livre est un pissenlit. Une fleur qui une fois fanée troque son jaune contre des pistils gris ; un enfant-soleil trop vite soumis aux radiations du gris. Et parmi tous les pistils qui composent le roman, deux se démarquent nécessairement.

Un auteur qui se met dans la tête d'un enfant dans toutes ses observations, qui est capable de se changer en enfant le temps d'un livre et d'habiter la caverne maculée des choses perçues purement et instinctivement. Un vocabulaire adapté à l'enfance. Mais qui nous révèle que les enfants comprennent bien plus de choses que ce que l'on croit, qu'ils ont déjà tout compris, qu'ils repoussent déjà difficilement le gris.

Deux. Le réalisme des scènes est mis sur le devant grâce à des précisions sonores posées comme entendues. Un chien marche sur le carrelage : « tictictictictictictic ». Agréablement surpris. Et tout à fait admirable.

Désespérance est le premier mot qui m'est venu à l'esprit lorsque le court bouquin s'est terminé. Dans une atmosphère confinée, grise et sans perspective l'auteur a décidé de clore son histoire car il ne sert à rien de poursuivre ; il ne se passe rien qui change le quotidien de Tête-dure, «Le monde est toujours là. Inchangé », alors l'auteur lui aussi emporté dans la grisaille, renonce à faire changer ce monde enfantin et pourtant gris, gris, gris pour seul gris-gris.

Pourquoi désespérance ? Que les hommes sont de violents poivrots, que les femmes sont des hystériques dociles et que mis ensemble ils détruisent leur fruit commun, leur enfant. Leur enfant qui les regarde d'en bas, dans cette zone oppressante où l'on n'ose rien dire, où il faut paraître un homme viril, marcher aussi vite que papa, être aussi pieuse que maman, leur enfant qui les regarde depuis l'innocence ce mélange d'ignorance et de pureté. Désespérance des perspectives annihilées. Aucun personnage n'est une altitude pour Tête-dure ; ce sont tous des crabes dans leur domaine, tous des incultes dans leur domaine, tous des butés, tous des rapaces qui parlent sur les proies des autres rapaces. Tête dure n'a aucun échappatoire.

Et dans cette désespérance de perspectives il y a la tête de l'enfant et ce qui s'y trame. Un monde qui s'y construit au-delà de toute barrière. Où les choses sont simples, où les cow-boys gagnent et où le monde est plein de couleurs aventureuses. L'imagination met des couleurs sur le silence du gris. Et c'est l'imagination de Tête-dure qui est son propre échappatoire de réalité. Partir loin de la vérité. Loin de maman qui crie et papa qui exècre. Partir bâtir du neuf. Où on l'écoute, où il décide, où personne ne lui dit rien. Et que si il veut, quand on frappe, le sang qui gicle n'est pas forcément rouge. Car de l'autre côté, le côté véridique, quand le sens n'est pas gris, il rougit dans la douleur. La douleur des baffes, la douleur des soumissions, la douleur des silences.

Flllawp, flllawp les pages tournent vite et l'histoire est rompue dans son hyperbole. Le ton monte, la grisaille noircit, l'appartement déjà petit se minusculise, la faible lumière se met à clignoter, les courtes phrases de Tête-dure ne sont plus que des hoquets de syllabes, les cris sont des HURLEMENTS. Quand la rage ecclésiaste de sa mère qui voit son fils incapable du notre-père assassine des mains frénétiques sur son corps remboulé, Tête-dure se voit mourir en s'endormant. Mais la vie, au demain, remplie de bleus, est toujours là, inchangée.

La désespérance de cette fatalité, de ce doigt tremblant pointé sur le flanc de la vérité des Hommes, entre les côtes du destin gris des Hommes, la désespérance m'a irrémédiablement titillé les tripes, un peu à la manière de Céline. Céline qui donnait dans l'exergue du « voyage au bout de la nuit » le remède à son lecteur pour supplanter la désespérance : l'imagination, l'imagination de Tête-dure. « Notre voyage à nous est entièrement imaginaire. Voilà sa force. Il va de la vie à la mort. Hommes, bêtes, villes et choses, tout est imaginé. C’est un roman, rien qu’une histoire fictive. Et puis d’abord tout le monde peut en faire autant. Il suffit de fermer les yeux. C’est de l’autre côté de la vie. »

© Alexandre Jadin, collège des Hayeffes à Mont-Saint-Guibert, le 4 janvier 2017

 Pour lire un extrait ou commander ce livre c’est là (ou en librairie) : http://www.dessertdelune.be/store/p780/Tête-dure_%2F%2F_F...

samedi, 21 mai 2016

3 notes de lecture

3 notes de lectures pour

"Quand bien même" d'Isabelle Bonat-Luciani : mes impressions de lecture.pdf

"Pardon my french" de Frédérick Houdaer : décharge.pdf

"Tête dure" de Francesco Pittau : denis billamboz.pdf

Tête dure.JPEGPardon my French.jpegQuand bien même.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

mercredi, 02 décembre 2015

Pour décembre

Dernière Newletter de 2015

Ça va se passer en décembre avec et autour des Carnets du Dessert de Lune.

Le 3 décembre, Francesco Pittau sera à la librairie Filigranes à Bruxelles pour son roman « Tête Dure »  en présence des autres finalistes du prix Rossel 2015. Entrée libre.

Du 4 au 5 décembre les Carnets du Dessert de Lune participeront au 3e Fugueur du Livre à Liège en compagnie d’Eric Dejaeger, d’André Stas et d’Yves Budin pour des séances de dédicaces. A cette occasion, je dédicacerai sur le stand voisin du Cactus inébranlable éditions « Sans envie de rien ». Entrée libre. Infos : https://www.facebook.com/events/516534181857716/

Du 11 décembre au 2 janvier, L’autre Livre investit son nouvel local et présente les livres des éditeurs membre de l’association. Inauguration le 11 décembre à partir de 17h30, 13 rue de l’Ecole Polytechnique, 75005 Paris.

Du 14 décembre au 3 janvier vous trouverez les livres du Dessert de Lune aux Eternels FMR à la Halle St-Pierre 2 rue Ronsard 75018 Paris. Entrée libre. Infos : http://www.hallesaintpierre.org/2015/11/salon-des-editeur...

Le 16 décembre, Francesco Pittau et les finalistes du Rossel 2015 au Centre Wallonie-Bruxelles, 46 rue Quincampoix. 75004 Paris. Entré libre. Infos : http://www.librairiewb.com/agenda.php?agenda=4235&dat...


A bientôt pour la suite des aventures éditoriales.

Jean-Louis Massot.

Tête dure.JPEGLes fugueurs du livre.jpgEternels FMR.jpgLibrairie wallonie Bruxellles.jpg

 

 

vendredi, 09 octobre 2015

Ce sera en Octobre

Newsletter d’octobre du Dessert de Lune

 Et voilà donc ce qu’il va se passer avec et autour des éditions Les Carnets du Dessert de lune et ci et là pour les auteurs.

- Perlette Adler participe ce jeudi 1er octobre au spectacle Atlas dans le cadre de Charleroi Danse. C’est à 20h30 aux Ecuries, 65c Boulevard Mayence, à 7000 Charleroi. Réservations à  tatiana@charleroi-danses.be ou 071 31 12 12. Perlette Adler a illustré la couverture du livre d’Antonello Palumbo « Carnet d’un poète assis sur l’horizon ».

- Du 3 au 31 octobre Coline Bruges-Renard exposera à la librairie L’herbe entre les dalles, 7 rue de la barillerie, 72000 Le Mans. Vernissage de l’exposition « Mémoire d’ombre » le 3 octobre à 18h. Infos : http://www.lherbeentrelesdalles.fr. Coline Bruges-Renard a illustré le livre de Saïd Mohamed « Jours de liesse ».

- Christine Van Acker, auteur aux Dessert de Lune de « La dernière pierre » et de « La potion » sera présente à la librairie La Borgne Agasse de Jean-Pierre Canon le 3 octobre à 16h00, rue Anoul à 1050 Bruxelles accompagné de Steve Houben pour y présenter son livre « Ici ».

- Du 7 au 11 octobre Midi-Minuit Poésie 2015 organisé par la Maison de la Poésie de Nantes. Cécile Guivarch exposera des poèmes. Vous trouverez ses livres et les livres des éditions Les Carnets du Dessert de Lune à la librairie Vent d’Ouest, rue du Bon Pasteur à Nantes. http://www.midiminuitpoesie.com

- Pierre Duys expose le 10 octobre à La Road Gallery. https://pierreduys.wordpress.com/type/gallery/

- Gérard Sendrey et Claudine Goux exposent en Italie. A la bibliothèque Panizzi. Vernissage le 10 octobre à 17h30. Bibliothèque Panizzi, Via Farini 3, 42100 Reggio Emilia. Infos sur http://panizzi.comune.re.it/Sezione.jsp?titolo=Zona%20Fra...

Du 17 au 18 octobre se déroulera à Namur, le marché de la Poésie.

Les Carnets du Dessert de lune y seront présents en compagnie des auteurs Eric Dejaeger, le 17 octobre à 14h pour « Le violon pissse sur son powète », Patrick Devaux le 18 octobre à 14h pour « Les mouettes d’Ostende » et « Dorures légères sur l’estran », Christiane Levêque, le 18 octobre à 15h pour "Le Mokafé" et pour "Ostende", Francesco Pittau, le 18 octobre à 16h pour « Tête-Dure », « Une maison dans l’estomac » et « Une pluie d’écureuils ».

Numériser.jpegJ’aurai le plaisir de vous présenter et de vous dédicacer « Sans envie de rien » qui vient de paraître au Cactus inébranlable éditions.  Programme sur :  http://www.mplf.be/index.php?mact=Agenda,cntnt01,DetailEv...

Bon mois d’octobre.

mercredi, 07 octobre 2015

5 nouveaux titres pour attendre L'été + 1 Dessert

5 nouveautés aux éditions Les Carnets du Dessert de Lune.

(pour lire les argumentaires et/ou des extraits, cliquez sur les PDF Argumentaire et Extraits)

AUTRE CHOSE de Thomas Vinau. Genre : microfictions. Couverture de Aaron Clarke. Préface de François de Cornière. Collection Pleine Lune. Format 14 cm x 20 cm. 112 pages imprimées sur papier bouffant 90 gr et Gmund Kaschmir blanc 250 gr. ISBN 978-2-930607-22-1. 12 €.

Argumentaire Autre chose.pdfExtraits de Autre chose.pdf

LE VIOLON PISSE SUR SON POWÈTE d'Éric Dejaeger. Genre : Aphorismes. Couverture de André Stas. Collection Pousse-Café. Format 10 cm x 14 cm. 26 pages imprimées sur papier bouffant 90 gr et Gmund Kaschmir blanc 250 gr.ISBN 978-2-930607-23-8. 6 €.

Argumentaire Le violon pisse sur son powète.pdf - Extraits de Le violon pisse sur son powète.pdf

MORDRE LA NEIGE d'Anna de Sandre. Genre : Poésie. Couverture de Francesco Pittau. Préface d'Astrid Waliszek. Collection Pleine Lune. Format 14 cm x 20 cm. 118 pages imprimées sur papier bouffant 90 gr et Gmund Kaschmir blanc 250 gr. ISBN 978-2-930607-21-4. 13 €.

Argumentaire. Mordre la neige.pdf - Extraits de Mordre la neige.pdf.

SILLAGES IMPROBABLES de Véronique Joyaux. Genre : Poésie. Couverture et ill. couleur de Claude Perchenet. Collection Pleine Lune. Format 14 cm x 20 cm. 92 pages imprimées sur papier bouffant 90 gr et Gmund Tactile blanc 250 gr. ISBN 978-2-930607-19-1. 12 €.

Argumentaire. Sillages improbables.pdf - Extraits de Sillages improbables.pdf

(SPORT) de marcella & pépée. Genre : Poésie. Couverture et ill. couleur de pée. Préface de Perrine Le Querrec. Collection Pleine Lune. Format 14 cm x 16 cm. 70 pages imprimées sur papier bouffant 90 gr et Gmund Kaschmir blanc 250 gr. ISBN 978-2-930607-18-4. 11 €.

Argumentaire. Sport.pdf -  Extraits (Sport).pdf

Autre chose.jpg

Mordre la neige.jpgLe violon pisse sur son powète.jpgSillages Improbables.jpg(sport).jpeg

 

jeudi, 30 avril 2015

Mai si ! Mai oui !

Avec un jour d’avance, voici la newsletter du mois de mai.

On commence donc par le 1er mai où les éditions Les Carnets du Dessert de Lune participeront au14e  salon du livre d’expression populaire et de critique sociale « Colères du présent » sur la Grand Place d’Arras, de 10h à 18h, en compagnie de Fanny Chiarello, de Jean-Marc Flahaut et de Francesco Pittau. Venez nous rencontrer sur le stand N°20. Durant toute la journée, à l’achat d’un livre, un livre vous sera offert. http://www.coleresdupresent.com/le-salon-du-livre-arras/informations-pratiques

Le samedi 2 mai Sylvie Durbec et Michaël Glück participeront en compagnie de leurs éditeurs à la rencontre « Les Chasseurs de mammouth étaient-ils poètes » De 10h à 19h, entrée et dégustations gratuites. Cave des vignerons, 525 route de la Gare, 30490 Montrin. Infos : 04 66 57 53 63

Pierre Soletti participera au 9e Fiestival qui se déroulera du 7 au 10 mai à l’espace Senghor (piétonnier de la Place Jourdan) à 1040 Bruxelles. Organisé par maelstrÖm reEvolution et l'Espace Senghor. http://www.fiestival.net/fiestival-2015/infos-reservations.html

Claudine Goux, illustratrice de « Carnets de têtes d’épingles » de Jean-Claude Martin et de « Carnet des relevés du cadastre poétique » de Georges Cathalo (prochainement réédité) exposera ses peintures, dessins et gravures à la Galerie Saint-Etienne, 53 rue de Verdun, 17640 Vaux sur Mer, du 18 au 24 mai de 10h à 12h et de15h à 18h

Du 29 au 31 mai, le théâtre Ephéméride invite les éditions Les Carnets du Dessert de Lune et les auteurs Perrine Le Querrec, Daniel Fano, Saïd Mohamed et Francesco Pittau à venir fêter les 20 ans des éditions. Il y aura des lectures, des rencontres, de la musique et bien sûr de la poésie. Ça se passera à L’île du Roi, 27100 Val de Reuil. Infos : http://www.theatreephemeride.com. Le programme à télécharger, est là : plaquette WE Belge.pdf

Fin mai, début juin (dates à confirmer) remise du Prix CoPo 2015 des lycéens à Thomas Vinau à Val de Reuil, 27100.

Et déjà vous annoncer la présence des Dessert de Lune au Marché de la Poésie de St-Sulpice à Paris du 10 au 14 juin. (On en reparlera)

mardi, 28 avril 2015

Notes de lectures

Tête-dure.JPGSur le blog d'Eric Dejaeger une note de lecture pour "Tête-Dure" de Francesco Pittau. A lire ICI. Pour commander cliquer LA.

Dorures légères sur l'estran - copie.JPEGSur le site de la revue Le Carnet et les Instants une note de lecture de Vincent Tholomé à propos de "Dorures légères sur l'estran". Pour commander cliquer ICI

Ostende-Bangkok Express - Vincent THOLOMÉ "Dorures légères sur l'estran". Il y a des romans qui sont d’énormes pavés. Des fictions labyrinthiques qui emmènent dans les méandres du monde ou d’une langue. D’autres sont d’une extrême minceur. Brossent en quelques traits la trame d’une histoire. N’ont que faire des fioritures d’une langue baroque. N’ont que faire des intentions profondes et secrètes des personnages. Filent à toute vitesse de la première à la dernière page, en somme. Comme des trains express, ils ne laissent à leurs lectrices et lecteurs qu’à peine le temps de saisir une atmosphère, une couleur. Ces romans « marchent » peut-être d’autant mieux qu’ils se réfèrent à un genre très codé. Le roman d’amour, par exemple.

Dorures légères sur l’estran est de ces fictions-là, minces comme des mannequins de mode. Livres qui se lisent à toute vapeur. Il y a un homme et une femme. Sébastien et Nathalie. Ils se rencontrent à Ostende, près du Casino. Ils se disent quelques mots, et puis voilà, emballé c’est pesé :

– Bonjour, Mademoiselle, beau temps, n’est-ce pas ?

– Vous avez de l’humour.

– Vous avez une superbe démarche. J’ai observé que vous rentriez légèrement les pieds quand vous marchiez […]

– Vous êtes un drôle de coco […].

– Croyez-vous ?

[…]

– Un peu fou peut-être ?

– Déjà de vous.

– C’est bien ce que je disais. Un peu dragueur et beaucoup fou.

– De vous. J’insiste.

Elle, n’a qu’Ostende en tête. Sa lumière. Ses nuages. Ses mouettes. Lui, en miroir, a Bangkok en tête. Les dorures de ses temples et de ses statues. Les sourires de ses femmes. Et ses garrudas, hommes-oiseaux protecteurs. Elle, découpe et déchire des magazines de mode, en fait des collages éphémères, des tableaux provisoires inspirés par Ostende. Son atmosphère. Lui, va et vient. Entre la Mer du Nord et Bangkok. Se perdant joyeusement dans ses rues, le labyrinthe de ses baraques et de ses bateaux. Elle, demeurant ici. À l’attendre. Changeant de tenues et de coiffures selon sa fantaisie. Selon la mode. Poursuivant ses collages. Ne cessant de penser à lui. De jalouser Bangkok, la ville qui le retient loin d’elle. Lui, ne cessant de penser à elle, à sa manie de porter la main au cœur, chaque fois qu’une femme le salue en rue ou dans un temple.

Dorures légères sur l’estran n’est que cela. Ne raconte que cela. Une « simple » histoire d’amour. Rapportée sans chichis. Au travers des regards et des pensées que Nathalie porte sur Ostende, que Sébastien porte sur Bangkok. Pas de grandes scènes fracassantes où les amants se déchirent ou doutent l’un de l’autre. Juste quelques motifs qui tournent comme une ritournelle : les dorures, les lumières, les oiseaux, les mains portées au cœur. Et l’autre qui manque. Une histoire d’amour qui commence « comme ça », de façon un peu absurde et finit pareillement, Bangkok gardant pour elle Sébastien, Nathalie se décidant à confier aux vents du Nord ses derniers souvenirs.

Patrick Devaux s’attèle ici à un « art du peu » difficile : arriver à raconter quelque chose qui se tienne, littérairement parlant, sans tomber dans les clichés du genre « roman d’amour » ; arriver à nous intriguer avec trois fois rien sans user d’une langue pseudo-poétique qui se bornerait à rendre compte des « sensations ». Au fond, Patrick Devaux est un funambule. Un équilibriste. Son art tient du dosage. J’imagine que, souvent, il doit croiser les doigts. Et faire tout ce qu’il peut pour ne pas glisser sur une peau de banane. Ensuite, ma foi, à nous, lectrices et lecteurs, de jauger, selon nos goûts et nos humeurs, de la délicatesse et de la réussite de l’envol.

Les Carnets du Dessert de Lune, 2015, 100 p., 12 €

samedi, 21 mars 2015

En ce 21 mars 2015

Ami(e)s de l’Hexagone et d’ailleurs en ce 1er jour du printemps, venez rencontrer les auteurs du Dessert de Lune.

Anna de Sandre à la librairie Effet de Pages à L’isle-Jourdain à 10h30 et à 20h30.

Perrine Le Querrec et Coline Bruges-Renard au salon du livre de Paris, stand P52 à 15h00.

Saïd Mohamed à Saint-André de l’Eure à 18h00.

Hervé Bougel à la cave littéraire de Villefontaine à 18h30.

Sylvie Durbec à Savigny sur Orge.

Alain Dantinne à Esch-sur-Alzette (Luxembourg).

 

samedi, 13 décembre 2014

OFFRIR DES LIVRES POUR LES FETES ET MEME AVANT OU APRES.

Si vous voulez surprendre vos ami(e)s, vos connaissances, vos voisins, votre concierge, votre chauffagiste, votre homéopathe, offrez-lui un de ces livres ou les 2 de la Collection Pièces montées des Editions Les Carnets du Dessert de Lune

Carnet d'embrouillaminis.jpg"Carnet d’embrouillaminis et de Melting pot" Poèmes & dessins de Gérard Sendrey. Format 17 cm x 22 cm. 40 pages. Couverture et intérieur imprimés en quadri. Exemplaires numérotés. ISBN 978-2-930607-96-2. 15 €

Carnet de melting pot.jpg"Carnet de melting pot et d’embrouillaminis" Poèmes & dessins de Gérard Sendrey. Format 17 cm x 22 cm. 44 pages. Couverture et intérieur imprimés en quadri. Exemplaires numérotés. ISBN 978-2-930607-45-0. 15 €

Gérard Sendrey, un des trois premiers auteurs publié au début de l'aventure éditoriale des Dessert de Lune en 1995. Ses créations sont exposées dans de nombreux musées et galeries d'art brut ou assimilés à travers le monde. Avec ces deux carnets de dessins en couleurs et de poèmes écrits à la main, il nous entraîne dans son univers où les mots viennent donner la cadence aux couleurs qui en connaissent un bout pour danser le rondeau.

Pour recevoir ces livres, passez commande à dessertlune@gmail.com. Paiement par chèque adressé à JL Massot, 67 rue de Venise, 1050 Bruxelles ou via le mode de paiement sécurisé paypal pour dessertlune@gmail.com ou sur la boutique en ligne du site www.dessertdelune.be. (onglet Pièces Montées) Envoi franco de port

Vous voulez étonner vos proches, vos ami(e)s, vos voisins, vos connaissances, vos ennemi(e)s, votre facteur, votre boucher, votre dentiste... Offrez-leur à Noël ou à la Saint-Sylvestre, un des quelques titres de la collection Pousse-Café des éditions Les Carnets du Dessert de Lune Vous savez ces petits livres d'aphorismes que l'on peut glisser dans une poche.

Le poète pisse dans son violon.JPG- Le poète pisse dans son violon. Pierre Autin-Grenier. 5 euros
Extrait : Je connais quelqu’un qui a mis deux ans à lire « Le tour du monde en quatre-vingts jours ».

Une pluie d'écureuils.JPG- Une pluie d'écureuils " vie et oracles de Maître K'ong". Francesco Pittau dit. 6 euros
Extrait : Quand tu rêves de viande hachée : tiens-toi loin de ton bol mixeur toute la journée durant.

Prova d'orchestra.JPG- Prova d'orchestra (divertimento). Michaël Glück & Pascaline Boura. 6 euros
Extrait : Les castagnettes sont au flamenco ce que la petite cuillère est au café.

Pour recevoir ces livres, passez commande à dessertlune@gmail.com. Paiement par chèque adressé à JL Massot, 67 rue de Venise, 1050 Bruxelles ou via le mode de paiement sécurisé paypal pour dessertlune@gmail.com ou sur la boutique en ligne du site www.dessertdelune.be. (onglet Pousse-Café). Envoi franco de port

mercredi, 16 mai 2012

3 Nouveaux Desserts pour finir Mai !

Les voici les voilà les 2 nouveaux titres de la collection Pleine Lune et le 31e Dessert de la collection Dessert :

Bon de commande à télécharger cliquer ICI

des extraits dans la catégorie 4) Extraits

poésie,anna de sandre,francesco pittau,pierre soletti,amélie harrault,véronique joyaux

Un régal d'herbes mouillées d'Anna de Sandre avec une illustration de Francesco Pittau. Poésie. Format 14 x 20 cm. Collection Pleine Lune. 88 pages imprimées sur bouffant 90 gr et Gmund Kaschmir 250 gr. ISBN 9782930607566528. 12 €

poésie,anna de sandre,francesco pittau,pierre soletti,amélie harrault,véronique joyaux

Je dirais que j'ai raté le train de Pierre Soletti avec des illustrations d'Amélie Harrault. Poésie. Format 14 x 20 cm. Collection Pleine Lune. 38 pages imprimées sur  bouffant 90 gr et Gmund Kaschmir 250 gr. ISBN 9782930607566. 7 €


IMG_0198.jpg






Légères vibrations dans l'air de Véronique Joyaux. Poésie. Format 10,5 x 8,5 cm (une feuille pliée en 4). Collection Dessert. Exemplaires numérotés de 1 à 100. Sans ISBN. 1,25 €

lundi, 23 avril 2012

Ce sera pour mai/juin dans la collection Pleine Lune

Un régal d'herbes mouillées.JPGje dirais que.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mardi, 06 mars 2012

Les sorties du Dessert de Lune en mars.

Une pluie.JPGAprès un parcours cahotique entre là et puis là en passant par ici, il est enfin arrivé ce 7e titre de la collection Pousse-Café. Je veux parler bien sûr du livre écrit par Francesco Pittau et illustré par Luna Pittau 

"Une pluie d'écureuils" (vie et oracles de Maître K'ong) que vous pouvez commander en cliquant sur le bon de commande ci-après. Tout y est précisé pour les modalités pratiques.

Bon de commande Une pluie d'écureuils.pdf

 

 

 

francesco pittau,luna pittau,maître k'ong,écureuils,pluie,oracles,yves budin,rock,johnny cash,nick cave,bob dylan,jimi hendrix,morrissey,iggy pop,the ramones,keith richards,lou reed,siouxsiefrancesco pittau,luna pittau,maître k'ong,écureuils,pluie,oracles,yves budin,rock,johnny cash,nick cave,bob dylan,jimi hendrix,morrissey,iggy pop,the ramones,keith richards,lou reed,siouxsie
Un banc public d’un côté où l’amour se conjugue à tous les temps de la langue française, de l’autre un blues en version anglaise, française, néerlandaise et allemande où les images jaillissent derrière chaque parole. Eva Kavian et Yves Budin vous amènent chacun à leur manière dans un voyage de mots et d’images.

 BdC l'art de conjuguer des hommes mariés.pdf 

 

BdC Sinnerman.pdf

 

francesco pittau,luna pittau,maître k'ong,écureuils,pluie,oraclesSont aussi arrivées les 10 cartes postales d'Yves Budin qui inaugurent la nouvelle collection "Reflets de Lune". Avec Johnny Cash, Nick Cave, Bob Dylan, Jimi Hendrix, Morrissey, Iggy Pop, The Ramones, Lou Reed, Keith Richards, Siouxsie.

BdC cartes postales YB.pdf