Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 26 septembre 2018

Une note de lecture pour "Et aussi les arbres"

Bonjour,
 
De retour de quelques jours d'absence, plaisir à vous communiquer cette note de lecture.
Ce recueil est disponible sur le site des éditions :https://www.dessertdelune.be/store/c405/Nouveaut%C3%A9s.h... ou dans les bonnes librairies.
 
Cordialement
JL Massot
www.dessertdelune.be


Et aussi les arbres.jpgEt aussi les arbres – Isabelle Bonat-Luciani
Genre : Poésie. Avant‐Propos : Manuel Plaza.Collection Pleine Lune.
Format 14 cm x 20 cm. 76 pages imprimées sur papier bouffant 90 gr et Conqueror Vergé 250 gr. ISBN 9782930607702. 13 €.
Il y a bien des façons de chanter un baiser, à la manière d’Alain Souchon ou bien en écoutant la petite musique intime nichée dans la poésie d’Isabelle Bonat-Luciani. « Nos bouches étaient cousues / mais là où le cœur chavire. J’ai encore sa langue dans ma bouche. À chaque fois. Il était une fois. Les histoires commencent ainsi.
En prenant pour fil conducteur un morceau de pop rock qui donne son titre au livre, l’auteure dévide un écheveau crânien d’abord sagement coiffé, puis de plus en plus échevelé au fur et à mesure que les souvenirs remontent à la surface, d’abord douceâtres, puis abrupts, pour devenir aussi  sales qu’une casserole laissée trop longtemps dans l’évier.
Comme dans une chanson des « Cure », les mots sont des instruments. Ils jouent à perdre haleine et entraînent le lecteur dans un pas de deux à vocation rédemptrice, sinon salvatrice.
Du seul baiser donné à Arnaud par la narratrice, surgissent de sa lampe d’Aladin, soixante pages d’une intensité rare de nos jours, toutes en pudeurs contenues où l’érotisme naît de l’impromptu, à tel point qu’un mot aussi banal que « cul » paraît cru et presque obscène quand il claque au coin d’une page.
Chez Isabelle Bonat-Luciani, le baiser tient lieu de madeleine. Elle ne le plonge pas dans une tasse de thé au risque de l’effriter et qu’il se dissolve, mais l’éparpille en petits morceaux dans un recueil écrit plume battant la chamade.
 L’auteure fait aussi sienne la stratégie du Petit Poucet. Les petits cailloux qu’elle sème au fil du livre sont autant d’indices pour trouver le chemin d’une vérité enfouie dans les déconvenues et l’érosion du temps qui passe. « Nous habitions des ruines / où le chagrin transformait la mort en sommeil / pour que les sexes ressuscitent / et se taisent / et tombent / détruisent / et nous brisent / dès le premier baiser. »
Dans le maelstrom des grandes découvertes de l’adolescence, beautés fragiles et pincements au cœur se répondent, s’enlacent, s’étreignent. Mais ni l’un ni l’autre ne se muent en non lieu lorsque des années plus tard, adulte solitaire à la terrasse d’un café, la narratrice accouche le non dit d’un secret de famille, pourtant de polichinelle.  « Toute ma peau y pense. Toute ma peau frémit et la page tremble / tant elle te présume / dans le geste de ma main / où naissent les rivages / et les ravages affleurent. » Car le cadavre adoré, jamais vraiment enterré, et donc jamais vraiment déterré, est un révélateur. Il a le don de transcender une vie, de lui tenir lieu de guide.
 Avec Et aussi les arbres, IBL relate l’apprentissage amer des faiblesses du genre humain. Elle les raconte avec autant d’indulgence que de désenchantement. Le sensible féminin s’égratigne au rocailleux d’un cursus social formaté par l’homme dominant. Il s’y blesse, en souffre, se déconfit en sourdine, mais trouve in fine au fond de son être la force nécessaire pour exulter dans un long mantra /chanson d’amour, même si quelque chose de la grâce s’est perdu dans l’aventure. « « J’ai deux corps / l’un qui prend / l’autre qui retient / l’un qui déchire / l’autre qui recoud / et dans mes mains / un exil irrévocable. »

© Jean Azarel in http://www.autourdesauteurs.fr/2018/09/03/et-aussi-les-arbres-disabelle-bonat-luciani-une-chronique-de-jean-azarel

lundi, 20 août 2018

Une note de lecture pour "Et aussi les arbres"

Et aussi les arbres.jpgUne note de lecture pour Et aussi les arbres d'Isabelle Bonat-Luciani
 second recueil publié aux éditions Les Carnets du Dessert de Lune.

Pour en savoir plus sur ce recueil, lire un extrait, d'autres articles de presse, pour l'acquérir rendez-vous sur Et aussi les arbres

"Entre deux scènes de bistrot qu’elle tient, observant avec acuité la clientèle, une jeune femme rameute quelques souvenirs âpres d’un passé proche, de plus loin encore lorsqu’enfant, jeune ado elle connut la sensualité, l’amour. Fut-ce un amour interdit ? Le lecteur suit ces longs poèmes qui s’infiltrent dans une conscience sans cesse alertée, où le moindre fait, entre rêve et réalité, prend assise : la mémoire donne des tableaux assez crus, naturalistes, d’une famille, avec un père absent, revenu de la guerre, qui n’honore plus l’épouse pour cause, avec un jeune Arnaud fou de Robert Smith et des Cure, avec cette femme qui n’a pu oublier tous les moments passés avec cet Arnaud, victime par ailleurs d’un beau-père incestueux : du moins le poème l’affiche comme sûr, et même la mère de fiction le savait.

Dans une atmosphère qui rappelle – et ce n’est pas le moindre mérite de l’auteur – celle que « Blesse ronce noire » de Claude Louis-Combet avait peinte, avec ses amours fous et interdits, le livre énonce sans cesse la lisière de ce qui peut être dit, ou enfoui, secret, pathologique, au sein d’une famille.

L’écriture, en longs thrènes rageurs et rebelles, donne à sentir une émotion que le temps a conservée intacte : les mots ou les scènes d’amour, de gestes sont là, à portée de mots, sans une once de travestissement sentimental.

Une réussite, qui vaut aussi pour l’exploration, peu traitée, des corps qui se débattent, des âmes qui se souviennent, des sensations brutes de délaissement, d’effroi. La mort de la mère est en elle-même un tombeau de tous les départs.

Violence, amour en « marge », « mots agglutinés dans la chair », « nous habitions des ruines » - ce château symbolique du refuge de la jeune femme - : « les mots se déploient comme le font les oiseaux » sont bien l’expression d’une ferveur anéantie, qu’il faille retrouver comme l’écho perdu, et le poème, et le livre en sont les cristaux de la déperdition.

Un beau livre. © Philippe Leuckx in Texture, août 2018

Et aussi les arbres – Isabelle Bonat-Luciani
Genre : Poésie. AvantPropos : Manuel Plaza. Collection Pleine Lune.
Format 14 cm x 20 cm. 76 pages imprimées sur papier bouffant 90 gr et Conqueror Vergé 250 gr. ISBN 9782930607702. 13 €.

vendredi, 27 juillet 2018

Une note de lecture pour "Et aussi les arbres"

Cette belle note de lecture signée Patrick Devaux à propos du deuxième recueil d'Isabelle Bonat-Luciani "Et aussi les arbres" paru récemment aux éditions Les Carnets du Dessert de Lune.

(Isabelle Bonat-Luciani sera en dédicace ce samedi 28 juillet, à partir de 15h sur le stand des Dessert de Lune, aux Voix Vives de la Méditerranée, à Sète et ce vendredi 27 juillet c'est Saïd Mohamed qui lira des extraits de ses propres recueils à partir de 18h, place du Pouffre, toujours à Sète.)

"Tous les sens de l’auteur sont en éveil à écouter, entendre, distinguer, ressentir à fleur de souvenir jusqu’au trouble qui mêle le haut et le bas, la cime et la racine de l’être, la sève de vivre : « Le ciel a débarrassé le plancher. Il est dans ma tête. Au fin fond. Toujours ça revient ». Les mots sont « tagués » les uns aux autres « pour tenir loin des désordres. Pour tenir loin des solitudes ».

Souvenir d’un premier amour ? Certes. Mais sans « Il était une fois » parce que l’évènement tourne en boucle.

Avec un ton faussement anodin, des choses importantes sont dites, toujours avec cette façon un peu explicative, voire professorale : « Parfois elle lui disait que pour aimer il valait mieux ne jamais rien savoir ».

Avec retours sur l’adolescence, l’image des parents, de la mère plus particulièrement, du corps qui se modifie, la vie en évolution parle à travers le temps qui se souvient de façon obsessionnelle : « Les gens marchent mais c’est dans ton image qui fissure le sol » ou encore : « Lorsque j’approche de ton absence, il y a ce toi bien trop immobile pour regarder ».

L’intrigue persévère ainsi entre châteaux en Espagne à venir construits si possible sur un seul château de sable du passé, semblant doubler le récit sans qu’elle ne se dévoile facilement.

Le secret évolue avec la progression du récit. Mieux que l’intrigue elle-même, on vit une sorte de mystère existentiel, douloureux, profond. Peut-être s’agit-il d’ailleurs du processus même de l’adolescence à appréhender avec ses espoirs et ses dangers.

Même Dieu passe dans ce joyeux désordre. Le langage de l’auteur est boulimique, carnassier, Isabelle ne laissant rien passer jusqu’à ce qu’on comprenne le tragique dénouement : « Je me souviens de ta tempe abritant un trou mais que je n’avais pas su regarder. Alors je chante les chants que tu m’as laissés » .

Le rêve et le cauchemar procèdent de la même origine. Cette manière d’écrire fait, à mon sens, partie d’un mouvement qu’on pourrait qualifier de « sensitif », quelque chose du balbutiement de nos recherches popularisées de la profondeur d’être, une sorte de psychanalyse vulgarisée à la compréhension de tous, exprimée comme : « Je ne sais pas ce qui remue dans mon corps prend ou donne. C’est bruyant et sourd faisant naître des chemins jusqu’à ma tête ».

Jean-Louis Massot, éditeur et auteur lui-même, initie ses choix de manière à révéler, in fine, un quasi mouvement créatif global qui ressemblerait à sa recherche personnelle profonde. Choisir des auteurs et des textes procède également de l’acte créatif. Et c’est fort le cas pour « Et aussi les arbres », le titre du livre intriguant lui-même jusqu’aux racines neurologiques d’une écrivaine qui pense ce qu’elle écrit avec une conviction vitale et essentielle."

© Patrick Devaux, juillet 2018

dimanche, 22 juillet 2018

Voix vives de la Méditerranée, 2018

20180721_112359_resized (1).jpgAux "Voix Vives de La Méditerranée" à Sète, les Editions Les Carnets du Dessert de Lune y sont présentes jusqu'au samedi 28 juillet.

C'est Saïd Mohamed qui est à la manœuvre pour vous faire découvrir les récentes parutions et plus de 80 titres des différentes collections.
Il vous dédicacera ses recueils "Le vin des crapauds", "Jours de liesse", "L'éponge des mots" et "Souffles" si vous le lui demandez.
Et il en fera lectures le vendredi 27 juillet à 18h00, place du Pouffre.

 

Le samedi 28 juillet de 15h00 à 16h00 et même un peu plus tard, Isabelle Bonat-Luciani viendra dédicacer ses deux recueils "Et aussi les arbres" et "Quand bien même".

Il est fort probable et même certain qu'à un moment ou à un autre, mais quand ? Frédérick Houdaer viendra dédicacer "Pardon My French".
Ne ratez pas cette occasion car il y a peu d'exemplaires.

Pour le reste, profitez-bien de Sète et abusez des tielles et de la poésie.
www.dessertdelune.be

lundi, 25 juin 2018

Où l'on a parlé de "Et aussi les arbres"

Et aussi les arbres.jpgInterviewée par Marie-Pierre Soriano, Isabelle Bonat-Luciani était, il y a quelques jours, l'invitée de Rock'n Pages pour parler de son second recueil "Et aussi les arbres" qui vient de paraître aux éditions Les Carnets du Dessert de Lune, avec un avant-propos de Manuel Plaza.
Pour écouter ou réécouter l'émission, c'est par LA.
Pour découvrir ou redécouvrir le recueil, c'est par ICI.

vendredi, 15 juin 2018

Où l'on parle de Et aussi les arbres

Et aussi les arbres.jpgSi vous n'avez pas eu l'occasion de l'acquérir à la Comédie du livre à Bordeaux ou plus récemment au marché de la poésie de St-Sulpice, vous pouvez toujours vous rattraper en allant remplir votre panier sur le site des éditions C'est Là ou le demander à votre libraire.

Pour en lire les premières critiques C'est ici.

 

samedi, 02 juin 2018

Ce sera le samedi 9 juin au marché de la poésie de St-Sulpice

jeudi, 31 mai 2018

les séances de dédicaces du 8 juin sur le 209

Vous informer de ceci:
LE VENDREDI 8 JUIN, ils et elles signeront leur recueil sur le stand 209 des éditions les Carnets du Dessert de Lune au Marché de la poésie de St-Sulpice à Paris. Une belle occasion de rencontrer ces auteurs et de découvrir ou de redécouvrir leur recueil.
Cordialement et peut-être à bientôt.
JL Massot
www.dessertdelune.be
 

MARIE EVKINE
- De 14h07 à 15h07, elle dédicacera "Et la nuit".
Plus de détails prochainement sur le site du Marché de la Poésie.


CHANTAL COULIOU
- De 15h20 à 16h20, elle dédicacera "Croqués sur le vif"Plus de détails
et "Le chuchotis des mots"Plus de détails 
FRANCESCO PITTAU
- De 15h20 à 16h20, il dédicacera "Tête dure".
Plus de détails bientôt en ligne sur le site du Marché de la Poésie


ISABELLE BONAT-LUCIANI
- De 16h37 à 17h37, elle dédicacera "Quand bien même". Plus de détails
JEAN-LOUIS MASSOT
- De 16h37 à 17h37, je dédicacerai "Séjours là, suivi de D'autres vies" éditions MEO. Plus de détails 


SYLVIE DURBEC
- De 17h50 à 18h50, elle dédicacera "Chaussures vides/Scarpe vuote". Plus de détails 
PASCAL BLONDIAU
- De 17h50 à 18h50, il dédicacera "Dès l'instant". Plus de détails


CHRISTOPHE BREGAINT
- De 19h14 à 20h14, il dédicacera "Encore une nuit sans rêve". Plus de détails
FABIEN SANCHEZ
- De 19h14 à 20h14, il dédicacera "Dans le spleen et la mémoire"Plus de détails 

lundi, 21 mai 2018

Les nouveautés en dédicaces au Marché de la poésie de St-Sulplice

Prochainement, venez découvrir les nouveautés des éditions Les Carnets du Dessert de Lune (octobre 2017, février et mai 2018) et rencontrer les auteurs sur le stand 209.
Du 6 au 10 juin, au marché de la poésie de St-Sulpice, place St-Sulpice, Paris 75004.

Faute de preuves
 Serge Prioul & Marie-Christine Thomas-Herbiet

Les samedis sont au marché Thierry Radière & Virginie Dolle
Thierry Radière dédicacera son recueil le samedi 9 juin de 17h50 à 18h50.

Nuova prova d'orchestra Michaël Glück et Pascaline Boura
Michaël Glück et Pascaline Boura dédicaceront leur recueil le dimanche 10 juin de 14h07 à 15h07.

Les Continents Hervé Bougel
 
Pas de côté Fanny Chiarello
Fanny Chiarello dédicacera son recueil le samedi 9 juin de 15h20 à 16h20.

Visions of Basquiat Yves Budin
 
Au mois de mai 1968 Hervé Bougel
 
Et aussi les arbres Isabelle Bonat- Luciani
Isabelle Bonat-Luciani dédicacera son recueil le vendredi 8 juin de 16h37 à 17h37 et le samedi 9 juin de 12h54 à 13h54.
 
Poisson dans l'eau Albane Gellé & Séverine Bérard
Albane Gellé et Séverine Bérard dédicaceront leur recueil le samedi 9 juin de 14h07 à 15h07.
 
Trente cette mère - maintenant - marcella & pépée
marcella dédicacera son recueil le dimanche 10 juin de 15h20 à 16h20.

Seront également en dédicace : Pascal Blondiau, Christophe Bregaint, Chantal Couliou, Bob De Groof, Sylvie Durbec, Jean Marc Flahaut, Luce Guilbaud, Cécile Guivarch, Frédérick Houdaer, Perrine Le Querrec, Saïd Mohamed, Fabien Sanchez.
Consultez les horaires (décalés) sur Signatures 2018  

mardi, 29 août 2017

La Drôme où Les Dessert de Lune

Avant de vous montrer d’autres réalisations d’illustrations de livres des Dessert de Lune, sur la page Facebook des éditions : https://www.facebook.com/jeanlouis.massot, vous informer que dans le département de la Drôme, il existe un lieu où vous pourrez trouver plus de 80 titres des éditions Les Carnets du Dessert de Lune.

Ce lieu c’est l'Atelier du Hanneton, animé par Stéphane Landois.

L’adresse : Les Presles 26400 Route du tram, 26300 Charpey

Le site : https://www.atelierduhanneton.fr/lieu-de-murmure/

Et vous préciser aussi que le nouveau livre de Jean Marc Flahaut " BAD WRITER" peut être acquis sur le site de ventes en ligne de la librairie Le Bateau Livre à Lille https://www.lebateaulivre.fr/livre/11585267-bad-writer-fl... où vous trouverez également les toutes dernières parutions des éditions et bien d’autres titres.

samedi, 22 juillet 2017

Des articles de presse pour "Sans Abuelo petite"

Des articles de presse pour « Quand bien même » d’isabelle Bonat-Luciani et Eric Pessan

et pour « Sans Abuelo Petite » de Cécile Guivarch et Jérôme Pergolesi c’est là

http://www.dessertdelune.be/uploads/5/0/3/5/5035279/artic...

et là

http://www.dessertdelune.be/uploads/5/0/3/5/5035279/artic...

 

vendredi, 14 avril 2017

Le 21 et le 22 avril

Deux auteurs du Dessert de Lune seront de sortie le 21 et le 22 avril prochain

Quand bien même.jpegIsabelle Bonat-Luciani, le 22 avril, à « La Baignoire »,

à 19h00

7 rue Brueys – 34000 MontpellierAccès Tram : lignes 3 & 4 arrêt Saint Denis.

Lira des extraits de « Quand bien même ».

 

Encore une nuit sans rêve.jpgChristophe Bregaint, le 21 avril au « Territoire du Poème »,

à 15h30

Brasserie Le François Coppée(1er étage)1 boulevard du Montparnasse, 75006 Paris. Métro Duroc.

Lira des extraits de « Encore une nuit sans rêve ».

vendredi, 03 février 2017

Des articles de presse sur des récentes parutions

Pour lire des articles de presse à propos de Bestiolerie potagère, cliquez LA

Pour lire des articles de presse à propos de Dans le spleen et la mémoire, cliquez ICI

Pour lire des articles de presse à propos de Datés du jour de ponte, cliquez LA

Pour lire des articles de presse à propos de Encore une nuit sans rêve, cliquez ICI

Pour lire des articles de presse à propos de Je respire discrètement par le nez, cliquez LA

Pour lire des articles de presse à propos de Légende de Zakhor, cliquez ICI

Pour lire des articles de presse à propos de Pardon my french, cliquez LA

Pour lire des articles de presse à propos de Quand bien même, cliquez ICI

Des articles de presse sur des récentes parutions

Pour lire des articles de presse à propos de Bestiolerie potagère, cliquez sur LA

Pour lire des articles de presse à propos de Dans le spleen et la mémoire, cliquez  ICI

Pour lire des articles de presse à propos de Datés du jour de ponte, cliquez LA

Pour lire des articles de presse à propos de Encore une nuit sans rêve, cliquez ICI

Pour lire des articles de presse à propos de Je respire discrètement par le nez, cliquez LA

Pour lire des articles de presse à propos de Légende de Zakhor, cliquez  ICI

Pour lire des articles de presse à propos de Pardon my french, cliquez LA

Pour lire des articles de presse à propos de Quand bien même, cliquez  ICI

mercredi, 23 novembre 2016

Extraits des parutions de 2016

Pour lire des extraits des parutions de 2016, cliquez sur l'un des titres ci-dessous:

Pour en savoir plus et/ou commander c'est sur http://www.dessertdelune.be/store/c405/nouveautés.html ou chez votre libraire habituel.

Parutions Octobre /Novembre

Extraits Légende de Zakhor.pdf

Extraits Encore une nuit sans en rêve.pdf

Extraits Datés du jour de ponte.pdf

Extraits dans le spleen et la mémoire.pdf

Extraits Carnet d'un petit revuiste de poche.pdf

Parutions Avril / Mai

Extraits Quand bien même.pdf

Extraits Pardon my french.pdf

Extraits Je respire discrètement par le nez.pdf

Parutions Février/Mars

Extraits Poèmes mignons pour petits capons.pdf

Extraits Léon le girafon.pdf

Extraits Le chuchotis des mots.pdf

Extraits Bestiolerie potagère.pdf

 

 

mardi, 19 juillet 2016

Des auteurs du Dessert de Lune à Sète

Sète.jpgL’ami Saïd Mohamed tiendra échoppe pour les Editions Les Carnets du Dessert de Lune au festival des Voix vives de La Méditerranée 2016 à Sète sur La Place du Livre (Place Pouffre) qui aura lieu du 22 au 30 juillet.

Pour en savoir, plus rendez-vous sur http://www.sete.voixvivesmediterranee.com/Edition/Place_d...
 
Le samedi 30 juillet, dans le cadre de : Les éditeurs proposent, il sera accompagné d’Isabelle Bonat-Luciani pour donner lectures de leurs livres de 18h à 19h30 sur la Place du Livre (Place Pouffre). Les détails se trouvent à la page 161 du programme à télécharger sur http://www.sete.voixvivesmediterranee.com/ProgrammesFile/...

Isabelle Bonat-Luciani a publié en juin son premier recueil de poésie "Quand bien même", illustré par Eric Pessan.
Said Mohamed 
est l'auteur de 3 livres aux Dessert de Lune "Souffles", " L'éponge des mots" Prix CoPo et "Jours de liesse".

Lors de cette manifestation vous pourrez aussi croiser ou rencontrer un autre auteur du Carnet du Dessert de Lune en la personne de Georges Cathalo, récent auteur de "Bestioleries poétiques".

samedi, 21 mai 2016

3 notes de lecture

3 notes de lectures pour

"Quand bien même" d'Isabelle Bonat-Luciani : mes impressions de lecture.pdf

"Pardon my french" de Frédérick Houdaer : décharge.pdf

"Tête dure" de Francesco Pittau : denis billamboz.pdf

Tête dure.JPEGPardon my French.jpegQuand bien même.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

samedi, 07 mai 2016

En mai et puis en juin avec les auteurs du Dessert de Lune

Le programme des auteurs du Dessert de Lune en mai et en juin 2016

Le samedi 14 mai à 17h Pierre Soletti sera à la médiathèque Yvon Tondon à Pont-à-Mousson pour une lecture poétique et apéritive. Vous y trouverez ses livres « J’aurais voulu t’écrire un poème »(illustré par Valère Argué), « Je dirais que j’ai raté le train » (illustré par Amélie Harrault) et « Quand le vent chante » (illustré par Sylvie Durbec).

Le samedi 14 mai à 20h30, Said Mohamed, accompagné de Karin Helbert à l’orgue de cristal et des chants soufi d’Hamed Abdelack El Kaabe, lira des extraits de « Jours de liesse » (illustré par Coline Bruges-Renard) et de « L’éponge des mots »(illustré par Bénedicte Mercier), à La Grange aux Dimes, 61 rue Gabriel Péri, 78420 Carrières sur Seine.

Du 16 au 29 mai, de 10h30 à 19h, Pascaline Boura expose à La Lucarne des Ecrivains, 115 rue de L’Ourcq, 75019 Paris. Vous y trouverez le livre « Prova d’Orchestra » de Michaël Glück en présence de l’auteur, le samedi 21 mai à 19h.

Du 24 au 31 mai, Yves Budin expose « David Bowie par Yves Budin » au Centre Culturel de Seraing, 44 rue Renaud Strivay, 4100 Seraing. Vernissage le mercredi 25 mai de 18h30 à 20h suivi du concert Tribute to Bowie. Sur place vous pourrez acquérir et faire dédicacer « Visions of Bowie ».

Le mercredi 25 mai à 19h30, Perrine Le Querrec sera à la librairie Charybde, 129 rue de Charenton à Paris 75012. Vous y trouverez ses livres « Coups de ciseaux » (illustré par Stéphanie Buttay), « Bec & Ongles » (illustré par Victor Corolleur), « La Patagonie » et « Pieds nus dans R./Barefoot in R » (traduit en anglais par Derek Munn).

Du 27 au 29 mai, Isabelle Bonat-Luciani sera à la Comédie du Livre de Montpellier pour dédicacer son premier livre « Quand bien même » (illustré par Eric Pessan).

Et déjà vous annoncer que les éditions seront présentes au 34e Marché de la Poésie de St-Sulpice, place St-Sulpice, 75006 Paris sur le stand 209/515 avec en dédicace : Isabelle Bonat-Luciani, Fanny Chiarello (sous réserve) Perrine Le Querrec, François Garnier, Frédérick Houdaer, Etienne Lodého, Jean-Jacques Marimbert, Saïd Mohamed et Thomas Vinau.