Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 01 juin 2019

Un coup de coeur pour "L'homme que j'aime"

Cet article vient de paraître dans Le Carnet et Les Instants. Il est signé Fanny Deschamps.

L'homme que j'aime.jpgEva Kavian est une autrice qui touche à tous les genres, écrit pour tous les âges et anime des ateliers d’écriture. Poésies, road-movie mésolithique, manuel pour apprenti écrivain, romans pour enfants ou adolescents, souvent elle invente des vies à ses personnages. Parfois, elle raconte la sienne. Dans ce recueil de petits poèmes en vers libres, elle raconte l’amour. Le sien. Celui qu’elle nomme « son mari » et elle s’entrecroisent dans des textes simples, épurés, ténus. L’autrice y lève un coin du voile qui recouvre un amour dont il semble en même temps qu’elle ne souhaite pas trop en révéler, comme pour mieux préserver quelque chose de précieux. Elle raconte, ou plutôt chante leur relation, sans l’étaler, sans platitude, d’une façon touchante de justesse.

Tu me dis que je suis belle / avec ou sans lunettes / et pourtant sans tes lunettes / tu ne vois pas grand-chose / c’est peut-être  / mon flou / que tu aimes / ou ce que tu sais / de moi  / invisible / ou ce que ta main / te raconte / de mon âme  / sur ma peau.

Leur couple, tardif, savoure le fait d’être ensemble et semble particulièrement conscient que la vie, qu’ils n’ont plus devant eux, est courte et que leur amour aura, par conséquent, une fin. Inquiets, mari et femme semblent guetter les signes annonciateurs d’une fragilité, puis s’émerveillent de leur bonheur.

Un de nous deux / mourra / avant l’autre / impossible / de savoir / lequel des deux / va gagner / de ne pas perdre l’autre

Jour, nuit, ensemble, séparés, à table, au lit, en voyage, sur écran. Les jours s’égrènent et le quotidien semble ravir l’autrice avec ses baisers, enlacements, risotto aux champignons, journal posé sur la table, café brûlant. En quelques mots, Eva Kavian réussit à évoquer toutes les nuances et la richesse d’une liaison heureuse, dont elle aurait aimé qu’elle commençât plus tôt. Publié dans la collection « Dessert à l’italienne », nommée ainsi en raison de son format horizontal, le livre accole aux poèmes d’Eva Kavian les illustrations en noir et blanc de Marie Campion. Ces gravures ponctuent les textes sans s’imposer. Un petit bijou qui raconte la vie heureuse, la conscience de son aspect éphémère, l’entrelac de deux vies, pour le meilleur.

© Fanny Deschamps in https://le-carnet-et-les-instants.net/2019/05/31/kavian-l...

jeudi, 09 mai 2019

C'est l'ivresse littéraire qui en parle

 

Plaisir à vous communiquer une nouvelle note de lecture pour "L'homme que j'aime" d'Eva Kavian et Marie Campion que vous avez peut-être vu ou pas passer sur le site des éditions ou sur facebook et que vous pouvez lire dans son entièreté en surfant sur http://www.livresselitteraire.com/2019/05/lhomme-que-jaim...

Recueil que vous pouvez toujours commander sur le site des éditions ou demander à votre libraire.

Cordialement

JL Massot. www.dessertdelune.be

mercredi, 08 mai 2019

"L'homme que j'aime" dans Femmes d'Aujourd'hui"

Pour lire ou relire quelques mots qui disent tout le bien de "L'homme que j'aime" d'Eva Kavian et Marie Campion, c'est dans Femmes d'Aujourd'hui.

Si vous souhaitez acquérir ce livre, demandez-le à votre libraire ou commandez-le directement sur le site des éditions www.dessertdelune.be 

59064653_2331597373827904_6565029521081237504_n (1).jpg

lundi, 18 mars 2019

Une autre note de lecture à propos de "L'homme que j'aime"

eva kavian,marie campion,francesco pittauL’édition « italienne » de ce petit carnet de confidences amoureuses tire profit des belles vignettes en noir et blanc de la Brainoise Marie Campion, qui allie à son graphisme « élémentaire » (au sens des quatre éléments) une once de tremblé qui n’est pas pour déplaire. Les textes du « tu » au « nous » égrènent le passé fusionnel, les tâches ménagères, « la main qui caresse », le monde virtuel et le monde tout court des émotions, des regrets, des partages, le « silence » de l’autre, bien « éprouvant ». « J’ai peur parfois/ de te perdre » sonne comme un bel aveu. Un humour délicat, des sentiments à vif colorent ce recueil léger, quotidien, aux inflexions un brin chagrines, à cause des absences, séparations et autres réseaux parallèles. Parfois, les gens vivent sur des rails, et il n’y a pas trop d’aiguillages pour croiser leurs ferveurs. La « vie ordinaire » pour reprendre un titre célèbre traverse ces poèmes. © Philippe Leuckx in www.areaw.be

 Pour découvrir ce livre, lire des extraits, l'acheter, surfez sur L'homme que j'aime

 

mardi, 12 mars 2019

Où l'on parle de L'homme que j'aime

 

L'homme que j'aime.jpgLa romancière belge Eva Kavian est une grande amoureuse. On le sait grâce à plusieurs de ses livres précédents. Mais l'amour n'est-il pas au cœur de l'existence ? De la littérature ? De la poésie ?

Bien sûr, l'amour peut donner lieu à des poèmes riquiquis, idiots, sirupeux, voire carrément mauvais. Il peut aussi engendrer un texte merveilleux comme celui de «L'homme que j'aime», écrit par Eva Kavian, illustré par Marie Campion. D'une simplicité analogue à sa force. D'une lucidité égale à sa fantaisie.

Jouant sur l'expression «Ciel mon mari», Eva Kavian la détourne à 180° pour en faire un chant d'amour à l'homme qu'elle aime. Bien sûr, ils n'ont plus vingt ans. Bien sûr, ils ne sont plus des perdreaux de l'année. Et alors ?, nous glisse-t-elle à l'oreille. On a encore le droit d'être heureux, le droit d'être amoureux. On est peut-être un peu plus sages, un peu plus réalistes. On sait peut-être un peu plus que les choses ont une fin, y compris le bonheur. Ses phrases s'inspirent du quotidien pour chanter son amour pour cet homme, dont elle répète qu'il est «son mari». Un amour qui sait de quoi les nuits et les jours sont faits mais qui n'oublie pas d'aussi s'enthousiasmer pour tous ces riens qui tressent un lien. On chemine avec ravissement dans ses mots, si justes, si doux, si peu attendus parfois, jusqu'à sa sublime conclusion.

Marie Campion ponctue le texte posé en courtes lignes sur les pages d'une série de dessins en noir et blanc qui saisissent l'essentiel des propos et les transposent dans cette autre dimension qu'est l'image.

©Lucie Cauwe in lu-cieandco.blogspot.com, 7 mars 2019.

Pour lire et voir l'article avec des illustrations de Marie Campion cliquez sur


https://lu-cieandco.blogspot.com/2019/03/quand-ciel-mon-m...

Pour découvrir ce livre cliquez sur https://www.dessertdelune.be/store/p879/L%27homme_que_j%2...

jeudi, 07 mars 2019

Les Dessert de Lune au salon du livre de Paris

Au cas où vous ne pourriez venir au salon de l'Autre Livre ces 8, 9 et 10 mars au Palais de la Femme, 94 rue de Charonne, 75011 Paris, vous pourrez trouver quelques jours plus tard Les Carnets du Dessert de Lune sur le stand E75 de Wallonie-Bruxelles au salon du livre de Paris du 15 au 18 marsPorte de Versailles, Pavillon 1, boulevard Victor, 75015 Paris.

Infos pratiques 

Je n'y serai pas mais sur le stand seront disponibles les titres suivants:
Les Radis bleus de Pierre Autin-Grenier et Georges Rubel
Visions of Basquiat d'Yves Budin
Poisson dans l'eau d'Albane Gellé et Séverine Bérard
L'homme que j'aime d'Eva Kavian et Marie Campion
La quincaille des jours de Francesco Pittau
Au prochain arrêt je descends de Daniel Simon et Pierre Duys.

Il suffira de les demander aux personnes qui vous accueilleront sur le stand.
(pour d'autres titres disponibles au catalogue, vous savez où les trouver sur le site des éditions ou chez votre libraire)

jeudi, 28 février 2019

Deux vidéos pour deux nouveautés

Sur Youtube deux vidéos réalisées par Willy Lefèvre pour deux nouveautés des éditions Les Carnets du Dessert de Lune.

Au prochain arrêt je descends.jpegAu prochain arrêt je descends de Daniel Simon.

Illustration de couverture, Pierre Duys.

4e de couverture de Daniel Fano. Collection Pleine Lune

Voir la vidéo ICI 

En savoir plus sur ce livre : surfez sur Au prochain arrêt je descends 

 

L'homme que j'aime.jpgL'homme que j'aime d'Eva Kavian.

Illustrations de Marie Campion.

4e de couverture de Francesco Pittau. Collection Dessert à l'italienne.

Voir la vidéo ICI 

En savoir plus sur ce livre: surfez sur L'homme que j'aime 

samedi, 02 février 2019

En Février aux Dessert de Lune

jeudi, 31 mai 2018

les séances de dédicaces du 8 juin sur le 209

Vous informer de ceci:
LE VENDREDI 8 JUIN, ils et elles signeront leur recueil sur le stand 209 des éditions les Carnets du Dessert de Lune au Marché de la poésie de St-Sulpice à Paris. Une belle occasion de rencontrer ces auteurs et de découvrir ou de redécouvrir leur recueil.
Cordialement et peut-être à bientôt.
JL Massot
www.dessertdelune.be
 

MARIE EVKINE
- De 14h07 à 15h07, elle dédicacera "Et la nuit".
Plus de détails prochainement sur le site du Marché de la Poésie.


CHANTAL COULIOU
- De 15h20 à 16h20, elle dédicacera "Croqués sur le vif"Plus de détails
et "Le chuchotis des mots"Plus de détails 
FRANCESCO PITTAU
- De 15h20 à 16h20, il dédicacera "Tête dure".
Plus de détails bientôt en ligne sur le site du Marché de la Poésie


ISABELLE BONAT-LUCIANI
- De 16h37 à 17h37, elle dédicacera "Quand bien même". Plus de détails
JEAN-LOUIS MASSOT
- De 16h37 à 17h37, je dédicacerai "Séjours là, suivi de D'autres vies" éditions MEO. Plus de détails 


SYLVIE DURBEC
- De 17h50 à 18h50, elle dédicacera "Chaussures vides/Scarpe vuote". Plus de détails 
PASCAL BLONDIAU
- De 17h50 à 18h50, il dédicacera "Dès l'instant". Plus de détails


CHRISTOPHE BREGAINT
- De 19h14 à 20h14, il dédicacera "Encore une nuit sans rêve". Plus de détails
FABIEN SANCHEZ
- De 19h14 à 20h14, il dédicacera "Dans le spleen et la mémoire"Plus de détails 

mercredi, 30 mai 2018

Signatures le jeudi 7 juin au marché de la poésie de St-Sulpice

Et c'est parti !

A St Sulpice, on commencera les séances de dédicace Le JEUDI 7 JUIN sur le STAND 209
LUCE GUILBAUD
- De 15h20 à 16h20 elle dédicacera "Qui va là ?"
PLUS DE DETAILS 

PASCAL BLONDIAU
- De 15h20 à 16h20 il dédicacera "Dès l'instant"
PLUS DE DETAILS 
- De 16h37 à 18h50 il dédicacera" Sept novelettes (et quelque)"
PLUS DE DETAILS 

JEAN-LOUIS MASSOT
- De 16h37 à 17h50 je dédicacera "Nuages de saison" (éditions Bleu d'encre)
PLUS DE DETAILS 

Retenez ces horaires. ( avant l'heure c'est pas l'heure, après l'heure c'est plus l'heure)

samedi, 27 janvier 2018

Il vient de paraître

9782930607740.jpgLe livre : Visions of Basquiat est une monographie expressionniste présentée sous la forme d’une BD d’une soixantaine de planches, dans laquelle Yves Budin retrace la carrière fulgurante et tragique d’un des peintres contemporains parmi les plus influents du XXe siècle.

Le livre nous entraîne dans les rues saintes et sales de New York, dans les pas du graffististe SAMO©, celui-là même qui s’est fait connaître au travers des aphorismes qu’il bombe un peu partout dans downtown Manhattan. Yves Budin a choisi le moment charnière où le jeune artiste abandonne la rue et son personnage SAMO© pour se tourner vers les galeries d’art et la peinture et se métamorphoser en Jean-Michel Basquiat, le premier peintre noir à entrer dans la cour des grands. “Je m’appelle Jean-Michel, Jean-Michel Basquiat.”

Rencontres, notoriété, look, style, sexe, drogues, musiques, succès, money, yeah, baby, l’histoire peut commencer. La météorite ne fait que passer.

L’auteur En 2007, publie Visions of Miles, son premier livre aux Editions Les Carnets du Dessert de Lune.  Monographie expresssionniste, préfacée par Marc Moulin et Jean Pol Schroeder, pour laquelle il dessine et écrit tous les textes. En 2010 publie et illustre Visions de Kerouac, récit autour des multiples vies de Jack Kerouac. En 2012, illustre la chanson Sinnerman de Nina Simone dans une édition quadrilingue (anglais, français, neérlandais et allemand). En 2014 son cycle des « Visions » se continue avec Visions of Bowie, livre préfacé par Gilles Verlant qui retrace tout le parcours de l’artiste. Yves Budin est aussi illustrateur pour d’autres auteurs et chez d’autres éditeurs. Une présentation de ses travaux passés expos et publications présentes et futures sont à voir sur www.yvesbudin.com

Il sera en dédicace à la Foire du livre de Bruxelles le dimanche 25 février de 14h30 à 16h sur le stand 230 des éditions Les Carnets du Dessert de Lune. http://flb.be/writer/yves-budin/ Il participera à une rencontre animée par Thierry Coljon, journaliste au Soir, le dimanche 25 février autour de son livre “Visions de Kerouac” sur le thème de Sur la route.  Plus d’infos prochainement sur www.flb.be

lundi, 13 novembre 2017

Deux week-end avec les Dessert de Lune

22539710_10214422470292978_2664416034578724058_n.jpgLes 19 novembre de 10h à 18h, Pascal Blondiau tiendra la barre des Dessert de Lune au marché de la poésie de Namur, Abattoir de Bomel/Centre culturel de Namur, Traverse des Muses 18, Namur. Il vous présentera les récentes parutions et bien d’autres choses comme « Dès l’instant » ou « Sept novelettes (et quelque) »

Monteront à bord :

Le dimanche 19 novembre, Christiane Levêque avec « Le mokafé » et « Ostende » deux recueils illustrés par Garène et préfacé pour le second par Pascal Blondiau. Et peut-être la présence d'Alain Dantinne pour "Journal d'un incapable" illustré et préfacé par Jean-Claude Pirotte. Programme complet ici : http://oua.be/2jaq 

Au salon de l'autre livre .jpgEt si vous n’êtes pas à Namur, peut-être serez-vous à Paris, là avec Saïd Mohamed, Fabien Sanchez, Christophe Bregaint, Serge Prioul, Jean Marc Flahaut, Michaël Glück, Pascaline Boura et bibi . Programme c'est  : 

mardi, 28 février 2017

Foire du Livre de Bruxelles 2017. Stand 232

La Foire du Livre de Bruxelles aura lieu du 9 au 13 mars sur le site de Tour & Taxis, avenue du Port 86c à 1000 Bruxelles. Entrée libre et gratuite. Inscription sur http://flb.be/votre-entree-gratuite/

Soirée inaugurale le mercredi 8 mars de 20h à 23h sur invitation. Les éditions Les Carnets du Dessert de Lune participeront sur le stand N°232 situé au même emplacement que les années précédentes (juste en face du restaurant).

Durant toute la foire, vous aurez l’occasion d’y découvrir les nouveautés, les récentes parutions, un ensemble de toutes les collections et d’y rencontrer les auteurs lors de séances de dédicace.

LE JEUDI 9 MARS

De 14h à 15h Pascal Blondiau dédicacera « Sept novelettes (et quelque) » et « Dès l’instant »

De 15h à 17h Olga Dupré dédicacera « Léon le girafon » et « Le boubou rose » (Teham éditions)

De 17h à 18h Jean-Louis Massot dédicacera « Sans envie de rien » (cactus inébranlable édition) et « Séjours-là » (éditions MEO)

LE VENDREDI 10 MARS

De 14h à 15h Jean-Louis Massot dédicacera « Sans envie de rien » (cactus inébranlable édition) et « Séjours-là » (éditions MEO)

De 15h à 16h Pascal Blondiau dédicacera « Sept novelettes (et quelque) » et « Dès l’instant »

De 17h à 18h Eva Kavian dédicacera « L’art de conjuguer des hommes mariés » et « Amoureuse »

De 18h à 19h Patrick Devaux dédicacera « Les mouettes d'Ostende» et « Dorures légères sur l'estran »

LE SAMEDI 11 MARS

De 14h à 15h Eva Kavian dédicacera « L’art de conjuguer des hommes mariés » et « Amoureuse »

De 14h à 15h Pascal Blondiau dédicacera « Sept novelettes (et quelque) » et « Dès l’instant »

De 15h à 16h Daniel De Bruycker dédicacera « Exode »

De 15h à 16h Jean-Louis Massot dédicacera « Sans envie de rien » (cactus inébranlable édition) et « Séjours-là » (éditions MEO)

De 15h à 16h Pascal Blondiau dédicacera « Sept novelettes (et quelque) » et « Dès l’instant »

De 16h à 17h Bob De Groof dédicacera « Le vin des crapauds » de Saïd Mohamed

LE DIMANCHE 12 MARS

De 14h à 15h Daniel De Bruycker dédicacera « Exode »

De 14h à 15h Jean-Louis Massot dédicacera « Sans envie de rien » (cactus inébranlable édition) et « Séjours-là » (éditions MEO)

De 15h à 16h Pascal Blondiau dédicacera « Sept novelettes (et quelque) » et « Dès l’instant »

De 15h à 16h Yves Budin dédicacera « Visions of Bowie », « Visions de Kerouac » et « Visions of Miles »

De 16h à 17h Daniel Fano dédicacera « De la marchandise internationale » et « Ne vous inquiétez plus c’est la guerre »

LE LUNDI 13 MARS

De 14h à 15h Jean-Louis Massot dédicacera « Sans envie de rien » (cactus inébranlable édition) et « Séjours-là » (éditions MEO)

De 15h à 16h Pascal Blondiau dédicacera « Sept novelettes (et quelque) » et « Dès l’instant »

jeudi, 18 février 2010

Trois Carnets entre les flocons

Trois Carnets pour attendre le printemps.

Cliquer sur : Trois extraits.pdf

cover poèmes sautijouer.JPGUne nouvelle collection Lalunestlà, inauguré par Alain Boudet & Huguette Cormier avec "Poèmes pour sautijouer". On dira que c'est pour les enfants (grands et petits) ou pour les adultes encore et toujours enfant.

Le livre : Poèmes et comptines pour tous les âges. L’on y saute, l’on y joue. On y croise des souris, des taupes, un lion, un tigre, de la pluie, du beau temps, des mots doux et des étoiles.

Poèmes pour sautijouer - Alain Boudet. 25 illustrations couleur d'Huguette Cormier. Poésies & Comptines. Collection Laluneslà. 60 pages imprimées suir papier bouffant 90 gr. Couverture quadir sur papier Kea Colour 250 gr. Format 10 x 14 cm. ISBN 978 2 930235 97 4. Prix 10 €


cover Dès l'instant.JPG

Après avoir fait ses premiers pas dans la collection Les Petits Carnets avec "Sept novelettes" Pascal Blondiau avec la complicité discrète de Marie Campion "sème des images d'une puissance rare, pose des mots sur des instants fragiles comme on saupoudrerait de sel la queue d'un oiseau magnifique, dans l'espoir qu'il s'attarde sur la branche. Des textes profondément humains qui, comme autant de galets déposés au hasard, déplacés au gré du courant entrent en résonnance et poussent irrésistiblement le lecteur à s'interroger sur le sens de la vie et la course folle du temps, à savourer ces "détails" du quotidien et de l'intime qu'il ignore trop souvent". Extrait de la préface

Dès l'instant - Pascal Blondiau. Illustration couleur de couverture et 10 illustrations en noir&blanc de Marie Campion. Préface de Sabine Wyckaert. Collection Pleine Lune. 50 pages imprimées sur papier bouffant 90 gr. Couverture quadri sur papier Gmund Kaschmir 250 gr. Format 20 x 14 cm. ISBN 978 2 930235 96 7. Prix 10 €


cover Visions de kerouac.jpg

Après s’être plongé dans la vie de Miles Davis avec « Visions of Miles » paru chez le même éditeur en 2007, Yves Budin met son stylo et ses pinceaux sur les traces de Jack Kerouac et tel un road movie poétique et flamboyant nous entraîne sur la route de ce cochard céleste qui marqua toute une beat génération.

Yves Budin, The sundance Kid. Illustrateur liégeois, goinfre musical, a appris à dessiner en s’abîmant corps et âme dans la collection de B.D. de son père. Les livres d’art de son frère lui ont ouvert les portes de l’illustration expressionniste, la littérature américaine l’a initié aux voyages à la beat generation à hum à tout ce que vous voulez. Sa palette s’étend à tous les styles de musiques et ses illustrations accompagnent les sites internet officiels myspace, livrets et couvertures de cd d’artistes aussi différents que Tricky, The Kills, The White Stripes, Madlib, Erik Truffaz, John Scofield, Scroobius, Pip, Jim Jarmusch, Syd Barrett. Une présentation de ses travaux passés expos et publications présentes et futures sur ses différents sites : http://www.sundancejazz.be/> ::: http://sundancebeats.blogspot.com/

Visions de Kerouac - Yves Budin. Textes et dessins. Conception graphique et mise en page de Philippe Haulet. Album & bande dessinée. Collection Pièces Montées. 88 pages couleur et noir et blanc imprimées sur papier bouffant 90 gr. Couverture quadri sur papier Keay Colour 250 gr. Format 18 x 25 cm. Exemplaires numérotés. ISBN 978.2.930235.95.0. Prix 35 €


Pour les acquérir, télecharger le bon de commande février 2010.pdf