Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 29 avril 2017

Les Dessert de Lune hument l'air de mai

Le 1er mai au 16e salon du livre d’expression populaire et de critique sociale

De 10 h à 19h sur la Grand Place d’Arras

En dédicace sur le stand des Carnets du Dessert de Lune qui sera tenu et animé par Pascal Blondiau :

De 14h à 15h Fanny Chiarello et Jean-Marc Flahaut

De 10h à 19h Pascal Blondiau

Infos et programme : http://www.coleresdupresent.com/salon-du-livre/

 

Le 6 mai, Charlotte Berghman expose une fresque à La Fête des lumières

dans le cadre du Festival Chaussée des Arts

De 17h à 22h, Place Communale, 1160 Auderghem

 

Les 6 et 7 mai 2e Festival du livre de Charleroi, de 10h à 18h

Chez Raoul, rue de la Villlette, 6001 Charleroi (bâtiment vert derrrière la gare)

En dédicace sur le stand des Carnets du Dessert de Lune qui sera tenu et animé par Pascal Blondiau :

Le 6 mai, de 10h à 18h Pascal Blondiau

De 16h à 17h Christiane Levêque et Eric Dejaeger

Le 7 mai de 10h à 18h Pascal Blondiau

De 14h à 15h Patrick Devaux.

Infos et programme : http://www.editionsdubasson.com/festival-du-livre-2017

 

Le 16 mai à 18h remise du prix Yves Cosson de poésie à Cécile Guivarch pour l’ensemble de son œuvre

Hôtel du département, 3 quai Ceineray, 44000 Nantes

Infos : accueil.communication@loire-atlantique.fr

 

Le 19 mai à 18h, Bibliothèque Carré d’Art, Place de la maison Carré, 30033 Nimes,

Rencontres poétiques avec Thomas Vinau et Estelle Fenzy

Infos : http://www.nimes.fr/index.php?id=agenda_accueil&no_ca...

dimanche, 30 octobre 2016

Les Dessert de Lune et les auteurs en novembre

La dernière newsletter du Dessert de Lune en octobre pour entrer dans novembre

Elles sont sont là et bel et bien là les nouveautés des éditions Les Carnets du Dessert de Lune. Pour les découvrir, lire des extraits, les commander, le plus simple est de vous rendre sur le site des éditions à cette adresse : http://www.dessertdelune.be/store/c405/nouveautés.html ou les acquérir chez votre libraire habituel.

Ces livres ainsi que d’autres titres vous seront également proposés lors des prochains salons  où vous pourrez y rencontrer les auteurs lors de séances de dédicaces. Voyez plutôt :

Du 11 au 13 novembre au salon de L’autre Livre, Espace des Blancs Manteaux, 48 rue Vieille du Temple, 75004 Paris, sur le stand B22. https://www.lautrelivre.fr/autre/media/pdf/plan-salon.pdf

Seront en dédicace :

VENDREDI 11 novembre

de 15 h 00 à 16 h 00 : Patrick Devaux (qui sera également présent le 5 novembre au salon du livre de Farciennes)

SAMEDI 12 novembre

de 14 h 00 à 15 h 00 : Perrine Le Querrec

de 15 h 00 à 16 h 00 : (sous réserve) Fabien Sanchez et Olivia HB

de 16 h 00 à 17 h 00 : Christophe Bregaint et Sophie Brassart

de 17 h 30 à 18 h 00 : Marie Léon

DIMANCHE 13 novembre

de 14 h 00 à 15 h 00 : François Garnier

de 15 h 00 à 16 h 00 : Perrine Le Querrec et Derek Munn

Du 26 au 27 novembre au 5e salon du Livre de Mons, Lotto Mons Expo, avenue Dubois (à deux pas des Grands Prés) 7000 Mons. www.monslivre.be

Seront en dédicace :

SAMEDI 26 novembre

de 14 h 00 à 18 h 00 : Pascal Blondiau

de 15 h 00 à 16 h 00 : Patrick Devaux (qui sera également présent au Marché de la Poésie de Namur)

de 16 h 00 à 17 h 00 : Eric Dejaeger

Dimanche 27 novembre

de 14 h 00 à 18 h00 : Pascal Blondiau

Entre-temps le 17 novembreChristophe Bregaint et Sophie Brassart présenteront et dédicaceront « Encore une nuit sans rêve » à partir de 18 h 30, à la librairie de L’Autre Livre, 13 rue de l’Ecole Polytechnique, 75005 Paris https://www.facebook.com/espacedelautrelivre/?fref=ts

Du 20 au 21 novembre vous pourrez trouver les livres des Carnets du Dessert de Lune sur le stand d’Espace Livres et Création, au Marché de la Poésie de Namur, Abattoirs de Bomel, 18 traverse des Muses, 5000 Namur. http://www.mplf.be/index.php?mact=Agenda,cntnt01,DetailEvent,0&cntnt01id_event=121&cntnt01returnid=59

Au plaisir de vous voir ou revoir ici ou là.

Jean-Louis Massot. www.dessertdelune.be

dimanche, 02 octobre 2016

Ce sera en octobre

Tout cela va se passer en octobre, l'avant-dernier mois au 31 jours de l'an 2016.

- Jusqu’au 29 octobre. Exposition « Gérard Sendrey ou le Pèlerin de la Lumière ».
à L’assiette, 78 rue Labat, 75018 Paris. Lunch alchimique le 9 octobre à 15h00.
 www.lassiette-restosympa.fr

- Mercredi 5 octobre à 18h30. Remise du prix de la Fondation Labbé à Perrine Le Querrec.
pour le recueil « La Patagonie », en présence de l’auteur.
Librairie Tropismes, 11 galerie du Centre, 1000 Bruxelles. Réservation souhaitée.

- Dimanche 9 octobre à 17h00.
« Cabaret poétique, saison 7 » avec  Jean-Marc Flahaut. Le Périscope, 13 rue Delandine, 69002 Lyon.

- Les 14 -15 -16 octobre. 3 lectures rencontres avec Eric Dejaeger.
https://mediathequedepartementale.lenord.fr

- Samedi 15 octobre à 18h00. Rencontres avec Cécile Guivarch et Perrine Le Querrec.
Maison de la Poésie de Poitiers, 198 Faubourg du Pont Neuf, 86000 Poitiers.
http://www.maison-poesie-poitiers.com/index.html

- Dimanche 16 octobre de 12h00  à 18h00. 3e édition du Livre Tout Proche.
Patrick Devaux dédicacera ses deux romans parus aux Dessert de Lune.
Château de La Hulpe,  111 chaussée de Bruxelles, 1310 La Hulpe.

- Samedi 29 octobre de 15h00 à 17h00.
Christiane Levêque et Patrick Devaux dédicaceront leurs livres.
Librairie les éditeurs, 23 rue de Flandre, 1000 Bruxelles.

Retenez aussi que du 11 au 13 novembre ce sera le salon de L’autre Livre aux Blancs-Manteaux
à Paris où seront présentées les nouveautés d’octobre-novembre.
Avec en dédicaces Sophie Brassart, Marie Evkine, Olivia HB, Perrine Le Querrec,  Christophe Bregaint, Patrick Devaux, François Garnier, Fabien Sanchez et votre serviteur.

jeudi, 21 avril 2016

Un festival et un salon

30 avril & 1er Mai. Un Festival et un Salon

 festival du livre de Charleroi.jpgLes éditions Les Carnets du Dessert de Lune seront représentées par Pascal Blondiau au 1er festival du livre de Charleroi du 30 avril au 1er mai, de 10 h à 18h.

Infos & programme sur http://www.editionsdubasson.com/#!festival-du-livre-2016/...

Dédicaceront le samedi 30 avril à 14h : Patrick Devaux, à 15h : Christiane Levêque à 16h : Eric Dejaeger et durant tout le week-end Pascal Blondiau.

 

 

Les éditions Les Carnets du Dessert de Lune seront aussi présentes au 15e Salon du livre Colères du Présent à Arras le dimanche 1er mai, représentées par Jean-Marc Flahaut et Gilles Martin.

colères du présent.jpg

Infos & programme sur : http://www.coleresdupresent.com/le-salon-du-livre-arras

Seront en dédicaces sur le stand probablement entre 15h et 17h : Fanny Chiarello et Jean-Marc Flahaut.

Entrée libre et gratuite pour ces 2 manifestations. Venez nombreux et accompagnés.

 Jean-Louis Massot

www.dessertdelune.be

 

vendredi, 09 octobre 2015

Ce sera en Octobre

Newsletter d’octobre du Dessert de Lune

 Et voilà donc ce qu’il va se passer avec et autour des éditions Les Carnets du Dessert de lune et ci et là pour les auteurs.

- Perlette Adler participe ce jeudi 1er octobre au spectacle Atlas dans le cadre de Charleroi Danse. C’est à 20h30 aux Ecuries, 65c Boulevard Mayence, à 7000 Charleroi. Réservations à  tatiana@charleroi-danses.be ou 071 31 12 12. Perlette Adler a illustré la couverture du livre d’Antonello Palumbo « Carnet d’un poète assis sur l’horizon ».

- Du 3 au 31 octobre Coline Bruges-Renard exposera à la librairie L’herbe entre les dalles, 7 rue de la barillerie, 72000 Le Mans. Vernissage de l’exposition « Mémoire d’ombre » le 3 octobre à 18h. Infos : http://www.lherbeentrelesdalles.fr. Coline Bruges-Renard a illustré le livre de Saïd Mohamed « Jours de liesse ».

- Christine Van Acker, auteur aux Dessert de Lune de « La dernière pierre » et de « La potion » sera présente à la librairie La Borgne Agasse de Jean-Pierre Canon le 3 octobre à 16h00, rue Anoul à 1050 Bruxelles accompagné de Steve Houben pour y présenter son livre « Ici ».

- Du 7 au 11 octobre Midi-Minuit Poésie 2015 organisé par la Maison de la Poésie de Nantes. Cécile Guivarch exposera des poèmes. Vous trouverez ses livres et les livres des éditions Les Carnets du Dessert de Lune à la librairie Vent d’Ouest, rue du Bon Pasteur à Nantes. http://www.midiminuitpoesie.com

- Pierre Duys expose le 10 octobre à La Road Gallery. https://pierreduys.wordpress.com/type/gallery/

- Gérard Sendrey et Claudine Goux exposent en Italie. A la bibliothèque Panizzi. Vernissage le 10 octobre à 17h30. Bibliothèque Panizzi, Via Farini 3, 42100 Reggio Emilia. Infos sur http://panizzi.comune.re.it/Sezione.jsp?titolo=Zona%20Fra...

Du 17 au 18 octobre se déroulera à Namur, le marché de la Poésie.

Les Carnets du Dessert de lune y seront présents en compagnie des auteurs Eric Dejaeger, le 17 octobre à 14h pour « Le violon pissse sur son powète », Patrick Devaux le 18 octobre à 14h pour « Les mouettes d’Ostende » et « Dorures légères sur l’estran », Christiane Levêque, le 18 octobre à 15h pour "Le Mokafé" et pour "Ostende", Francesco Pittau, le 18 octobre à 16h pour « Tête-Dure », « Une maison dans l’estomac » et « Une pluie d’écureuils ».

Numériser.jpegJ’aurai le plaisir de vous présenter et de vous dédicacer « Sans envie de rien » qui vient de paraître au Cactus inébranlable éditions.  Programme sur :  http://www.mplf.be/index.php?mact=Agenda,cntnt01,DetailEv...

Bon mois d’octobre.

mardi, 28 avril 2015

Notes de lectures

Tête-dure.JPGSur le blog d'Eric Dejaeger une note de lecture pour "Tête-Dure" de Francesco Pittau. A lire ICI. Pour commander cliquer LA.

Dorures légères sur l'estran - copie.JPEGSur le site de la revue Le Carnet et les Instants une note de lecture de Vincent Tholomé à propos de "Dorures légères sur l'estran". Pour commander cliquer ICI

Ostende-Bangkok Express - Vincent THOLOMÉ "Dorures légères sur l'estran". Il y a des romans qui sont d’énormes pavés. Des fictions labyrinthiques qui emmènent dans les méandres du monde ou d’une langue. D’autres sont d’une extrême minceur. Brossent en quelques traits la trame d’une histoire. N’ont que faire des fioritures d’une langue baroque. N’ont que faire des intentions profondes et secrètes des personnages. Filent à toute vitesse de la première à la dernière page, en somme. Comme des trains express, ils ne laissent à leurs lectrices et lecteurs qu’à peine le temps de saisir une atmosphère, une couleur. Ces romans « marchent » peut-être d’autant mieux qu’ils se réfèrent à un genre très codé. Le roman d’amour, par exemple.

Dorures légères sur l’estran est de ces fictions-là, minces comme des mannequins de mode. Livres qui se lisent à toute vapeur. Il y a un homme et une femme. Sébastien et Nathalie. Ils se rencontrent à Ostende, près du Casino. Ils se disent quelques mots, et puis voilà, emballé c’est pesé :

– Bonjour, Mademoiselle, beau temps, n’est-ce pas ?

– Vous avez de l’humour.

– Vous avez une superbe démarche. J’ai observé que vous rentriez légèrement les pieds quand vous marchiez […]

– Vous êtes un drôle de coco […].

– Croyez-vous ?

[…]

– Un peu fou peut-être ?

– Déjà de vous.

– C’est bien ce que je disais. Un peu dragueur et beaucoup fou.

– De vous. J’insiste.

Elle, n’a qu’Ostende en tête. Sa lumière. Ses nuages. Ses mouettes. Lui, en miroir, a Bangkok en tête. Les dorures de ses temples et de ses statues. Les sourires de ses femmes. Et ses garrudas, hommes-oiseaux protecteurs. Elle, découpe et déchire des magazines de mode, en fait des collages éphémères, des tableaux provisoires inspirés par Ostende. Son atmosphère. Lui, va et vient. Entre la Mer du Nord et Bangkok. Se perdant joyeusement dans ses rues, le labyrinthe de ses baraques et de ses bateaux. Elle, demeurant ici. À l’attendre. Changeant de tenues et de coiffures selon sa fantaisie. Selon la mode. Poursuivant ses collages. Ne cessant de penser à lui. De jalouser Bangkok, la ville qui le retient loin d’elle. Lui, ne cessant de penser à elle, à sa manie de porter la main au cœur, chaque fois qu’une femme le salue en rue ou dans un temple.

Dorures légères sur l’estran n’est que cela. Ne raconte que cela. Une « simple » histoire d’amour. Rapportée sans chichis. Au travers des regards et des pensées que Nathalie porte sur Ostende, que Sébastien porte sur Bangkok. Pas de grandes scènes fracassantes où les amants se déchirent ou doutent l’un de l’autre. Juste quelques motifs qui tournent comme une ritournelle : les dorures, les lumières, les oiseaux, les mains portées au cœur. Et l’autre qui manque. Une histoire d’amour qui commence « comme ça », de façon un peu absurde et finit pareillement, Bangkok gardant pour elle Sébastien, Nathalie se décidant à confier aux vents du Nord ses derniers souvenirs.

Patrick Devaux s’attèle ici à un « art du peu » difficile : arriver à raconter quelque chose qui se tienne, littérairement parlant, sans tomber dans les clichés du genre « roman d’amour » ; arriver à nous intriguer avec trois fois rien sans user d’une langue pseudo-poétique qui se bornerait à rendre compte des « sensations ». Au fond, Patrick Devaux est un funambule. Un équilibriste. Son art tient du dosage. J’imagine que, souvent, il doit croiser les doigts. Et faire tout ce qu’il peut pour ne pas glisser sur une peau de banane. Ensuite, ma foi, à nous, lectrices et lecteurs, de jauger, selon nos goûts et nos humeurs, de la délicatesse et de la réussite de l’envol.

Les Carnets du Dessert de Lune, 2015, 100 p., 12 €

vendredi, 31 octobre 2014

Les Carnets du Dessert de Lune font salon

L'autre livre 2014.jpg

- Du 14 au 16 novembre, sur le stand C06, au salon de L’autre Livre à Paris, Espace des Blancs Manteaux, 48 rue Vieille du Temple, 75004 Paris. Métro Hôtel de Ville. (avec Pascaline Boura, Marie Evkine, Perrine Le Querrec, Marcella, Pépée, François David, Jean-Pierre Georges, Michaël Glück, Saïd Mohamed et sous réserve Consuelo de Mont-Marin et Jean-François Mathé).

http://www.lautrelivre.fr/editeur/les-carnets-du-dessert-...

 - Du 22 au 23 novembre, au Salon du livre Mon’s Livre au Lotto Mons Expo, Avenue Abel Dubois à Mons. (avec Charlotte Berghman, Pascal Blondiau et Patrick Devaux)

http://www.hainautculturedemocratie.be/fr/monslivre

 En novembre vous pourrez rencontrer :

 Le 5 novembre à 18h30, Hervé Bougel à la librairie La Dérive 10 place Sainte-Claire, Grenoble.

Le 13 novembre, Roland Tixier à 19h00 à la Galerie Jean-Louis Mandon, 3 rue Vaubecour, 69002 Lyon.

Le 14 novembre à 20h00, Sylvain Farhi au Centre Culturel de Rixensart, 38 place Communale, Genval.

Le 15 novembre à 14h00, Perrine Le Querrec, à l’Institut Protestant de Théologie (salle 11), 83 boulevard Arago, Paris, 75014.

Le 15 novembre à 16h30 Marcella & Pépée à la librairie Le Merle Moqueur, 51 rue de Bagnolet à Paris 75020, pour une présentation et une séance de signatures de « Paris me des kids ».

Le 15 novembre à 17h00, Saïd Mohamed à la librairie Wallonie Bruxelles, 46 rue Quincampoix, Paris 75004, pour une présentation et une séance de signatures de « L’éponge des mots » (prix CoPo 2014), en présence de membres du jury du Prix CoPo.

Le 18 novembre, Claude Vercey au salon du livre « Lire à l’Hôpital », 4 rue Capitaine Drillien, 71321 Chalon-sur-Saône.

Le 22 novembre, hommage à Pierre Autin-Grenier, à la librairie de L’horloge, 35 place de l’horloge, 84200 Carpentras.

Le 25 novembre, hommage à Pierre Autin-Grenier, à la librairie Passages, 11 rue de Brest, 69002 Lyon.

Le 30 novembre, Fanny Chiarello aux Escales Hivernales, à 18h00 au Bistrot de St-So à Lille, 59000.

 Et les nouveautés d’octobre 2014 sont là :

http://dessert-de-lune.123website.be/354029100/category/2...

mercredi, 21 mai 2014

Les parutions de juin 2014 en précommande.

Bonjour,

Je vous propose 3 titres à paraître en juin 2014 aux éditions Les Carnets du Dessert de Lune

Si vous souhaitez précommander ces titres, cliquez sur le PDF : Précommande mai-juin 2014.pdf

CouvBourcon.jpg1 titre dans la collection Pleine Lune : « Les rues pluvieuses n’iront pas au ciel » de Michel Bourçon sous une couverture de Jean-Claude Pirotte, augmenté d’une préface de Patrick Devaux.

Format 14 cm x 20 cm. Illustration de couverture de Jean-Claude Pirotte. Préface de Patrick Devaux. Genre : Poésie. Collection Pleine Lune.114 pages imprimées sur papier bouffant 90 gr et Gmund kaschmir coton blanc 250 gr.ISBN 978-2-930607-02-3. 12 €

cover Quand le vent chante.jpgLe 9e titre de la collection Lalunestlà : « Quand le vent chante » écrit par Pierre Soletti, illustré par Sylvie Durbec.

Format 10 cm x 14 cm. Couverture et illustrations couleur de Sylvie Durbec. Genre : Jeunesse. Collection Lalunestlà.58 pages imprimées sur papier bouffant 90 gr et Gmund kaschmir coton blanc 250 gr. ISBN 978-2-930607-03-0. 7 €

 

 

michel bourçon,jean-claude pirotte,patrick devaux,pierre soletti,sylvie durbec,jean-pierre georges,jean-jacques badaire,valérie rouzeauEt la réédition revue et corrigée du livre de Jean-Pierre Georges « Le moi chronique » sous une couverture de Jean-Gilles Badaire, augmenté d’une préface de Valérie Rouzeau.

Format 14 cm x 20 cm. Couverture couleur de Jean-Gilles Badaire. Préface de Valérie Rouzeau. Genre : Journal. Collection Pleine Lune.132 pages imprimées sur papier bouffant 90 gr et Gmund kaschmir coton blanc 250 gr.ISBN 978-2-930607-01-6. 15 €

 

 

Pour lire des extraits cliquez sur les PDF :

Les rues pluvieuses n'iront pas au ciel.Extraits.pdf

Quand le vent chante. Extraits.pdf

Le moi chronique. Extraits.pdf

 

Bonnes lectures.

jeudi, 31 mars 2011

Critiques pour Je(S) et pour Les Mouettes d'Ostende

Pour cette dernière Newsletter de mars, deux notes de lectures à vous proposer :

Celle de Jacmo, sur le site de Poezibao à propos de « Je(S) » le dernier recueil de poèmes de Denis Guillec.

http://poezibao.typepad.com/poezibao/2011/03/jes-de-denis...

Celle d’Eric Dejager, sur son site à propos du dernier roman de Patrick Devaux « Les Mouettes d’Ostende. »

http://courttoujours.hautetfort.com/archive/2011/03/24/un...

Ces livres peuvent m’être commandés directement

Bon de commande Je(S).pdf

Bon de commande Les mouettes d'Ostende.pdf

Ils seront aussi disponibles à la cinquième édition du Salon du Livre d’Artiste qui se tiendra les samedi 02 et dimanche 03 avril 2011 dans les locaux de l’Ecole de Recherche Graphique (ERG), Rue du Page, 87 à Bruxelles-Ixelles auquel je participerai en compagnie de Nathalie Sacré et Patrick Devaux qui dédicaceront sur le stand le samedi 2 avril à 14h et à 15h, ainsi que Marie Mahler pour les éditions L’atelier du Poisson Soluble.

Programme complet sur http://www.histoiresdelivres.be/programme.html

Je(S).JPGJE(S) par Denis Guillec

Avec Apnées chez Potentilles et ce recueil, Denis Guillec acquiert une réelle envergure. Le titre est un rien plat, mais ne cache pas les avatars du sujet : reproduction de soi, aussi bien que dans les facettes multiples de l’œil de l’insecte. C’est sous-titré : Carnet de Lino Sapide, sorte de double de l’auteur, grâce auquel distance peut être prise. On commence par la solitude, comme un socle, véritable embarcadère pour des incarnations en des personnages incongrus, inimaginables, sauf pour l’esprit tortueux et délié de Denis Guillec. Ensuite après une page sur l’arrachage forcené d’un arbre, empli d’onomatopées inédites de l’effort, on passe à un texte majuscule : Je ponce donc, aussitôt lu, aussitôt classique. Puis les textes se suivent et ravissent le lecteur difficile. La chirurgie esthétique, qui vire à l’uniformisation Miroir de miroirs. Une norme au milieu, l’empathie, poussée à son comble de coucou, le malentendu permanent, quitte à se qualifier de lapsus vivant, l’émiettement en copeaux de l’être : Un stère de bouts de moi… Les pages se succèdent comme un plaisir renouvelé. Denis Guillec n’hésite pas à tabler sur les néologismes : puet, qu’il explique : muet de pensée. C’est vrai que le mot n’existe pas et que pourtant il correspond à une situation certaine. Il sait persifler sur les poètes pleurnichards : chacun lutte contre son automne sans en embrumer les autres. A propos du cerf de la couverture très réussie, dessiné par Gilbert Pinna, il nous apprend le verbe raire, synonyme de bramer. Un peu de lexique, que diable ! Sa leçon d’asymptote donne une clé de son raisonnement : on est au bord du sophisme et de son vertige. La fin du recueil referme doucement le couvercle entrouvert : on s’en retourne vers l’incognito …

je crois aux vertus de l’effacement … je vis le moins possible … je prends mon appeau à rien …

je deviens

toujours plus

peu

Il y a un côté expiatoire chez Denis Guillec, entre la drôlerie et le démoniaque. Le sarcasme peut vivre au sourire, et le grinçant au lumineux. Une fantaisie un peu complexe, un peu inquiète. Décidément un  ton assez rare. © Jacques Morin (Jacmo)


Les mouettes d'Ostende.JPEGLES MOUETTES D’OSTENDE par Patrick Devaux

Le temps de quelques pages, l’ami Patrick abandonne ses petits poèmes ciselés comme des camées pour un court récit. Sébastien a tout laissé tomber pour venir s’installer à Ostende, face à la mer, et s’adonner à sa passion : la peinture. Il va croiser une jeune femme qui va nourrir ses (dés)illusions. Un texte en prose pétri par les mains d’un véritable poète. © Eric Dejaeger.

mardi, 01 février 2011

3 des 5 titres déjà disponibles

Bon de commande février 2011.pdf

Les mouettes d'Ostende.JPEGLes mouettes d’Ostende. Patrick Devaux. Préface Paul Van Melle.

Roman. Collection Pleine Lune. Photographie de couverture en quadri.

Imprimé sur papier Shiro Alga Carta 250 gr et bouffant blanc 90 gr. Format 14 x 20 cm. 50 pages. ISBN 9782930607085.

Cette histoire très simple est celle de la rencontre, sans doute imaginaire, d’un peintre de digue et d’estran, Devaux adore ce terme et d’une sorte de nymphe très mythologique qui apparaît et disparaît comme font les nymphes et les sirènes.

 

 

 

 

Bon de commande février 2011.pdf

Je(S).JPGJe(S). Denis Guillec. Couverture Gilbert Pinna. Préface Sylvie Durbec.

Poésie. Collection Pleine Lune. Illustration de couverture en quadri.. Imprimé sur papier Shiro Alga Carta 250 gr et bouffant blanc 90 gr

Format 14 x 20 cm. 40 pages ISBN 9782930607047.

Ici nous avons l’impression que Denis Guillec nous fait pénétrer encore un peu plus dans son monde et dans son écriture en nous proposant un traité du style, où l’abrasion et le retrait sont la règle.

 

 

 

 

Bon de commande février 2011.pdf

écrire à stella.JPGEcrire à Stella. Daniel Labedan.

Poésie. Collection Dessert. Une feuille format 12 x 32 pliée en 4. Exemplaires numérotés.

Quelques mots pour une Princesse…