Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 13 septembre 2017

C'est en septembre que ça va se passer

Des lectures, des expos avec des auteurs, des auteures, des illustrateurs, des illustratrices des Dessert de Lune.

En septembre allez à leur rencontre

- Du 15 septembre au 6 octobre exposition « Le mail art dans la Création Franche » avec les peintres Jean-Pierre Comes et Gérard Sendrey. Vernissage le 15 septembre à partir de 18h00 en présence des artistes. La galerie 21 rue Haute Vienne, 87000 Limoges.

- Le 22 septembre à 19h30, à la médiathèque de Talensac, la prochaine soirée de Dixit Poétic 2017 sera consacrée à Bernard Bretonnière qui lira, entre autres, des extraits de « Datés du jour de ponte » paru en octobre 2016 dans la collection Pleine Lune. Plus d’infos sur https://dixitpoetic.blogspot.be

- Le 29 et le 30 septembre Fanny Chiarello invitée à la médiathèque de Willems et à la médiathèque d’Arneke à 19h30 pour «Les filles de la poésie ». Rencontre animée par François-Xavier Farine. Plus d’infos sur https://www.fannychiarello.com/2017/08/28/les-filles-de-la-poesie/

Et bientôt 3 nouveautés aux Dessert de Lune. Des nouveaux venus et des déjà présents au catalogue.

- Et en dernière minute ceci : Louis Dubost sera présent dans le cadre du « Village en Fête » de La Clopinière, le 17 septembre et dédicacera ses livres. Plus d’infos sur  https://asso-lacledeschamps.org/

 

 

Encore un peu de La Patagonie

La Patagonie.jpgPerrine Le Querrec – La Patagonie. Préface Jean Marc Flahaut, Prix de la fondation Antoine et Marie Hélène Labbé 2016. Les Carnets du Dessert de Lune.

ISBN 9782930607054. 13 € 

Voir le livre ICI

 

Continent femme

La Patagonie est un texte constitué de 88 fragments (dont l’un donne le titre au livre) où s’imbriquent poèmes en vers ou en prose (et quelques photos de l’auteure en noir et blanc). L’ensemble devient une « narration » ou plutôt une suite d’évocations inscrites sous l’ordre du je, du nous, de l’impersonnel. Le but est moins de décrire le réel que de l’interroger à travers les faibles, les exclus au cœur même des familles sourdes – c’est sans doute pourquoi rien ne s’y dit.

Pour autant, les innocents ont les yeux pleins de la souffrance des êtres comme celles des animaux tel « l’énorme lapin blanc, chaud, lourd, doux (…) au petit corps gainé de peau blanche et bleue, soulevée par les coups du cœur ». Les enfants y découvrent une « dose d’épouvante dans une bogue de fourrure ». Preuve que la vie comme la mort est dans les détails.

Une fois de plus, la poétesse déterre les traumatismes, soulève ce qui ruine. Elle pousse néanmoins au-delà des mutilations et redonne voix aux fantômes muets. Riche d’« un lacet de vent, un cordon de lumière », elle arpente ses « glaciers de Patagonie » en écho aux proses transsibériennes de Blaise Cendrars. Moins loin, en ses jardins d’enfance elle en ramène une sorte de beauté.

Reprenant le je, elle évoque la complicité d’une fille avec sa mère « les pieds chaussés d’herbe crue elle secoue le drap, fracas de coton,/ je tombe à chaque éclair/ elle rit / — Attrape le coin ! / Je m’élance à la poursuite du coin. /Mais alors l’autre m’échappe, / immensité houleuse, ciel pommelé,/ et son sourire au loin,/ qui flotte au-dessus de notre intimité immaculée. »

Perrine Le Querrec prouve qu’au-delà de ses souvenirs elle n’écrit « pas une histoire mais une langue, (…) pas une situation mais une forme ». Les « anecdotes » restent des prétextes aux mots. Chacun « est une découverte, une horreur, une solitude, deux mots sont un miracle, les recherches interrogent, soulèvent le sujet, l’écorchent, l’écriture est une anatomie, elle sort chaque organe, le pèse, soupèse, le dissèque ». Il ne faut donc pas s’attendre à une narration guérisseuse.

Tout reste de l’ordre de la scarification. Mais aussi d’une lutte aussi finale que vaine. Existe donc une promesse du temps qui jaillit moins de ce qui est dit que de comment cela s’exprime. Ruines récemment l’a encore prouvé par l’évocation de la vie d’Unica Zürn. Il s’agit chaque fois de retrouver une maison qui ne soit pas de famille mais de celle de l’être. Il n’y serait plus spolié et bafoué.

© jean-paul gavard-perret in http://www.lelitteraire.com/?p=33564

 

mardi, 12 septembre 2017

Où trouver du Dessert de Lune en librairies

Si vous cliquez sur le lien suivant: 
 
 
vous vous retrouverez sur le site des éditions ou vous pourrez découvrir une carte sur laquelle vous pourrez visualiser toutes les librairies dans lesquelles demander ou trouver les livres des éditions Les Carnets du Dessert de Lune.
 
mais aussi d'autres informations qui pourraient vous intéresser...
 
Cette carte a été réalisée par le webmaster en chef de ce site, j'ai nommé Pascal Blondiau.
 
Bonnes visites

samedi, 02 septembre 2017

Sur le Petit traité du noir

Petit traité du noir.jpg

Une note de lecture signée Jean-Pascal Dubost pour le nouveau recueil de Roger Lahu

« Petit traité du noir sans motocyclette (sauf une in extremis) » est à lire sur le site de Poezibao

ICI

Parution mai 2017, préfacé par Daniel Fano avec une illustration en couverture de Marie Bateau-Lahu. Editions Les Carnets du Dessert de Lune, collection Pleine Lune. 14 €

Disponible sur http://www.dessertdelune.be/store/c405/nouveautés.html ou en librairie.

mardi, 29 août 2017

La Drôme où Les Dessert de Lune

Avant de vous montrer d’autres réalisations d’illustrations de livres des Dessert de Lune, sur la page Facebook des éditions : https://www.facebook.com/jeanlouis.massot, vous informer que dans le département de la Drôme, il existe un lieu où vous pourrez trouver plus de 80 titres des éditions Les Carnets du Dessert de Lune.

Ce lieu c’est l'Atelier du Hanneton, animé par Stéphane Landois.

L’adresse : Les Presles 26400 Route du tram, 26300 Charpey

Le site : https://www.atelierduhanneton.fr/lieu-de-murmure/

Et vous préciser aussi que le nouveau livre de Jean Marc Flahaut " BAD WRITER" peut être acquis sur le site de ventes en ligne de la librairie Le Bateau Livre à Lille https://www.lebateaulivre.fr/livre/11585267-bad-writer-fl... où vous trouverez également les toutes dernières parutions des éditions et bien d’autres titres.

lundi, 28 août 2017

Un article pour Datés du jour de ponte

Datés du jour de ponte.jpg"Bernard Bretonnière, la poésie du quotidien
On le sait depuis Augustin, Montaigne ou Rousseau : pour parler à tous, rien de mieux que de parler de soi. Le dernier recueil de Bernard Bretonnière en administre une nouvelle preuve. Ironiquement intitulé Datés du jour de ponte, ce journal intime est une suite de poèmes dont chacun n’a d’autre titre que le jour où il vint au monde. On y entend le grain de la voix d’un homme qui nous raconte la vie comme elle va. Son amour inquiet pour ses enfants. Les marronniers tronçonnés par son père. Les chaussettes que Reine lui a offertes («il y a aussi ce lundi la très dense immense douceur / de Reine»). Saint-Nazaire («brutale et sentimentale comme l’adolescence / comme sont / les filles et les fils de nos enfants / comme sont l’amour / la grève / l’artiste / les livres»). La femme perdue, revenue dix ans après sa mort «dans un rêve enfin calme cette nuit». Et parfois le poème qui ne sort pas, car un poème ce n’est pas tout à fait un œuf quand même. Cette poésie du quotidien, à hauteur d’homme, tendre, triste et drôle, me touche infiniment. Laissez-vous toucher aussi. Tenez, cette sorte de haïku: «jeudi 23 octobre / Un moineau / la jambe nue d’une femme / sur l’escalier luisant / après que la pluie a cessé »"
© Thierry Guidet Place publique n° 61, janvier-février 2017

Bernard Bretonnière - Datés du jour de ponte. Couverture Jeanne Frère. Préface Jean-Pierre Verheggen. Les Carnets du Dessert de Lune. Octobre 2016.
Livre que vous pouvez découvrir sur le site des éditions http://www.dessertdelune.be/…/Datés_du_jour_de_ponte_%2F%... ou chez votre libraire qui peut le commander s’il ne l’a pas en magasin

samedi, 26 août 2017

Où l'on parle de la revue Décharge

Carnet d'un petit revuiste.jpgCette première info du week-end à propos d’un article pour « Carnet d’un petit revuiste de poche » dans la revue Verso

Jacques Morin est un enthousiaste. La preuve: ça fait plus de 35 ans qu'il publie une revue (DECHARGE). C'est aussi un réaliste. La preuve: c'est ce CARNET D'UN PETIT REVUISTE DE POCHE. En 12 courtes proses claires et nettes (comme on dit), il cristallise son vécu de revuiste et l'expérience qu'il en a tirée « Un auteur reste un auteur, un poète reste un poète. Un revuiste non. Il ne l'est que transitoirement. Que sa revue s'arrête ou demeure suspendue ... il ne l'est plus». Il y a la Lettre à un jeune poète de Rilke, que tout apprenti-poète se doit d'avoir digérée; maintenant il y a le petit Morin, le vade-mecum de tous ceux qui désirent se faire une carrière d'enthousiaste éclairé.

© Christian DEGOUTTE in VERSO n° 168

Ce titre est toujours disponible sur la boutique du site http://www.dessertdelune.be/apps/search?q=carnet+d%27un+p...Il peut également être commandé en librairie.

mercredi, 16 août 2017

Une note de lecture pour Fanny Chiarello

Fanny Chiarello – Je respire discrètement par le nez. Couverture Claire Fasulo. Editions Les Carnets du Dessert de Lune 2016. ISBN 9782930607429. 13 €

Je respire discrètement par le nez.JPGComment scénariser un petit F1

Entre deux romans, Fanny Chiarello s’offre parfois un petit théâtre intime de soi fomenté au sein d’un pacte ludique avec ses lecteurs. Pour autant, elle laisse libre cours à son imaginaire plutôt que de tenir un « compte » précis des évènements. L’auteure n’est pas bridée par des impératifs de mise en scène : nul besoin d’une quelconque « unité » et celle qui est ici chef de choeur ne se place même pas en avant scène.

Chaque phrase amorce le mouvement d’une balle dans l’air, mouvement que le lecteur doit « compléter ». Tout semble écrit avec un stylo bic ordinaire sur un cahier sauvé de la poubelle. La romancière s’amuse avec intelligence en parlant de son appartement. Par l’ironie, le cours des choses demeure moins important que la langue et son « irrégularité » programmée.

Le tout est de scénariser le petit F1 de 36 mètres carrés qu’elle a occupé pendant deux ans en sorte de Zeppelin. Non seulement parce qu’elle y flotte sur la ville et que tout y est concentré mais parce qu’elle y écrit parallèlement un roman intitulé « Le Zeppelin ». Son titre comme celui de ce journal a été noté sur le bail de cet appartement. En un tel document le nom d’auteur est écrit en bas. Ici, il est remis à sa place jusqu’à ce que l’auteur décolle de son Zeppelin avec âme et bagages.

Bien que ne pouvant être cataloguée dans le rang des écrivains du langage, la Belge se plaît à jongler avec les mots là où, si la perfection fut dans le déménagement, elle l’est aussi dans ses traces. Fanny Chiarello en fait émerger la satire.

© Jean-Paul Gavard-Perret in http://www.lelitteraire.com/?p=33278, août 2017

Pour découvrir ce livre c’est  ICI

 

samedi, 12 août 2017

Bob De Groof expose

Bob De Groof, illustrateur de l'album "Le vin des crapauds" de Saïd Mohamed expose ses linogravures.

Pour découvrir ce livre (si ce n'est pas déjà fait) cliquez ICI

20729434_1361700107262565_8953953275719229340_n.jpg

mercredi, 09 août 2017

On y présente "Le vin des crapauds"

Le Vin des Crapaud.jpgC’est paru sur le site de l’agence de presse C.M.C Imperium Libri : c'est à lire ICI

On y présente « Le vin des crapauds » livre de Saïd Mohamed, augmenté de linogravures de Bob De Groof et paru en février 2017 dans la collection Pièces Montées.

Sur le site le livre est

lundi, 07 août 2017

Petit traité du noir sans motocyclette (sauf une in extremis)

Petit traité du noir - copie.jpgBonjour,

En cliquant sur le lien ci-après, vous pourrez lire, sur le site de Remue.Net, une note de lecture de Jacques Josse, à propos du recueil « Petit traité du noir sans motocyclette (sauf une in extremis) » de Roger Lahu et Marie Bateau-Lahu.

- http://remue.net/spip.php?article9026

Retrouvez ce livre sur le site des éditions http://www.dessertdelune.be/store/c405/nouveautés.html

ou demandez-le à votre libraire.

Bonne semaine.

jeudi, 03 août 2017

"Exode"

Exode cover_face.jpgUn très bel article qui paraît sur le site littéraire d’Encres Vagabondes à propos du Carnet « Exode » de Daniel De Bruycker (poèmes) et de Maximilien Dauber (photographies) publié dans la collection Dessert à l’italienne des éd. Les Carnets du Dessert de Lune.

L’article à lire c’est là : http://www.encres-vagabondes.com/magazine3/exode.htm

Le livre à découvrir c’est ici : http://www.dessertdelune.be/store/p828/Exode_%2F%2F_Danie...

Ou chez votre libraire.Couv_4eme.jpg

 

samedi, 29 juillet 2017

Sète, dernier jour

Si vous êtes dans la région de Sète ou à Sète même, c'est le dernier jour pour acquérir l'un ou l'autre livre des éditions Les Carnets du Dessert aux "Voix Vives de La Méditerrannée".
Saïd Mohamed, se fera un plaisir de vous accueillir sur le stand installé Place du Pouffre (Mairie de Sète).
Ne ratez pas cette occasion pour occuper votre mois d'août et les mois prochains en moments de lectures.

Stand Carnet.jpg

jeudi, 27 juillet 2017

Toujours Sète aux Voix Vives de La Méditerranée.

Et hop là ! Les Dessert de Lune ont changé de place mais sont toujours Place Pouffre aux Voix Vives de La Méditerranée et Saïd Mohamed est toujours aux commandes et même en lecture sur la scène ouverte.

Stand Carnet.jpg

mardi, 25 juillet 2017

A Sète avec les Dessert de Lune et Saïd Mohamed.

Les Carnets.jpgC'est à Sète que sont Les Dessert de Lune, place du Pouffre, tous les jours jusqu'au 29 juillet. Derrière la table, se trouve Saïd Mohamed qui est descendu de Paris pour s'en occuper. Y croiserez-vous d'autres auteurs du Dessert de Lune ? Probablement mais lesquels ? S'ils ne sont pas là, leurs livres y seront et vous attendent.

saïd mohamed,yves artufelsaïd mohamed,yves artufelsaïd mohamed,yves artufel

dimanche, 23 juillet 2017

Saïd Mohamed et Frédérick Houdaer à Sète.

À Sète, aux Voix Vives de la Méditerranée, il y aura, du 24 au 29 juillet, debout ou assis derrière le stand, Saïd Mohamed qui vous présentera et vous dédicacera ses 4 livres publiés aux éditions Les Carnets du Dessert de Lune :

« Souffles », couverture d'Anto, préface de James Sacré.

« L'éponge des mots », Prix CoPo 2014, couverture de Bénédicte Mercier, préface de Jean-Claude Martin.

« Jours de liesse », encres de Coline Bruges-Renard, préface de Jacques Morin.

« Le vin des crapauds », linogravures de Bob De Groof, préface de Cathy Garcia.

Et le 24 juillet de 16h à 17h, vous pourrez rencontrer Frédérick Houdaer qui vous dédicacera

« Pardon my French ».

samedi, 22 juillet 2017

Des articles de presse pour "Sans Abuelo petite"

Des articles de presse pour « Quand bien même » d’isabelle Bonat-Luciani et Eric Pessan

et pour « Sans Abuelo Petite » de Cécile Guivarch et Jérôme Pergolesi c’est là

http://www.dessertdelune.be/uploads/5/0/3/5/5035279/artic...

et là

http://www.dessertdelune.be/uploads/5/0/3/5/5035279/artic...

 

jeudi, 20 juillet 2017

Prix Joël Sadeler 2017 pour "Le chuchotis des mots".

Le chuchotis des mots.jpegPlaisir à vous informer de ceci :

Le Prix Joel Sadeler 2017 a été attribué au recueil « Le chuchotis des mots » de Chantal Couliou et Charlotte Berghman publié dans la collection jeunesse Lalunest-là des éditions Les Carnets du Dessert de Lune.

http://www.dessertdelune.be/apps/search?q=Le+chuchotis+des+mots

http://www.donner-a-voir.net/prixsadeler.html

Chantal Couliou est l’auteur chez le même éditeur de « Carnet de petits bleus à l’âme", illustré par Dany Lecuyer (collection Pleine Lune) et de « Croqués sur le vif » illustré par Laurent Laurier (collection Lalunestlà). Charlotte Berghman a illustré dans la collection Lalunestlà « Grains de fables de mon sablier » de Jean-François Mathé.

Ce livre et d'autres seront disponibles du 22 au 29 juillet aux Voies Vives de La Méditerranée à Sète.

 

 

samedi, 15 juillet 2017

Les Dessert de Lune à Sète en juillet

Le festival Voix Vives de La Méditerranée 2017 se déroulera du 21 au 29 juillet à Sète.

Comme l’année dernière Les Carnets du Dessert de Lune seront présents Place Pouffe pour le Marché du livre et de la poésie.

Cette année le stand sera animé les 22 et 23 juillet par Yves Artufel.

A partir du 24 juillet Saïd Mohamed prendra le relais.

Si vous avez prévu d’y aller ou de passer par là, n’hésitez pas à leur rendre visite.

Infos sur : http://www.sete.voixvivesmediterranee.com/

samedi, 08 juillet 2017

Des articles de presse pour "Sans Abuelo petite"

Sans Abuelo petite.jpgVous voulez lire des articles de presse à propos de "Sans Abuelo Petite" de Cécile Guivarch

Cliquez sur A LIRE ICI

Disponible sur le site des éditions www.dessertdelune.be (rubrique Livres /Nouveautés) et/ou dans les bonnes librairies.